Le Reclusiam

Critiques des publications & Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library

Navigation
Critique, le Samedi 31 Janvier 2015 Roman, dans Autre Adeptus Astartes

Ravenwing

Il n'y a rien à sauver dans Ravenwing. C'est l'un des plus mauvais romans de la Black Library qu'il m'ait été donné de lire, un mélange entre Le Retour des Anges et les pires épisodes de The Tranzia Rebellion. Fuyez pauvres fous !
1 /5 Lire la critique de Priad
Critique, le Mercredi 28 Janvier 2015 Nouvelle, dans L'Hérésie d'Horus

The Value of Fear

The Value of Fear aurait pu être beaucoup plus pertinente. Traiter côte à côte la Raven Guard et les Night Lords était une très bonne idée. Malheureusement, le récit bien que bref semble trop long et pousse indubitablement à l'ennui. Force est de constater que parfois, avoir l'idée n&...
Lire la critique de Maestitia
Actualité, le Lundi 26 Janvier 2015

Battlefleet Gothic : Armada - Quand les barges de bataille ne s'invitent plus que sur nos étagères

Parce qu'on aime lire mais qu'on aime aussi jouer, voici une petite actualité sur un titre qui a été annoncé : Battlefleet Gothic : Armada. Vous en avez assez de ne voir que ces immenses barges de bataille dans les livres ? Vous avez toujours rêvé de changer le sort de La Bataille de Calth ? Si...
Lire l'actualité
Critique, le Samedi 24 Janvier 2015 Nouvelle, dans L'Hérésie d'Horus

Daemonology

Avec Daemonology, nous sommes au top départ de la prochaine et inévitable chute du primarque Mortarion ainsi que de la Death Guard. La nouvelle se divise très bien en deux époques et le récit épique, bien que fugace, en fait une sublime introduction à un prochain tome centré sur la XIVème.
Lire la critique de Maestitia
Critique, le Mercredi 21 Janvier 2015 Nouvelle, dans L'Hérésie d'Horus

Child of Night

Les Night Lords ont encore beaucoup de potentiel et la perversion dans laquelle est tombée la légion a indéniablement inspiré John French dans cette superbe performance.
Lire la critique de Priad
Chronique, le Samedi 17 Janvier 2015

L'Écho du Warp #9 : "Révélations"

Barbaden me regarda droit dans les yeux. J’eus l’impression très nette qu’il cherchait à fouiller mon âme. Son visage était insoutenable. Une caricature de furoncles en tout genre. Mais ce sont ses yeux qui me dérangèrent le plus... d’un bleu vif, pleins de vie. Je crus y déceler de l’amertume,...
Lire la chronique
Actualité, le Lundi 12 Janvier 2015

Le Choix des Armes - 0 004 015 M3

Nouvelle année, mais pas nouveau dilemme. Choisir sa prochaine lecture est toujours problématique, surtout avec les récentes sorties de la Black Library qui n'en finissent pas. La liste des romans qui me font envie ne fait que s'allonger et je me vois dans l'obligation de mettre de côté certain...
Lire l'actualité
Critique, le Samedi 10 Janvier 2015 Audio Drama, dans L'Hérésie d'Horus

Stratagem

Stratagem poursuit l'histoire de Thiel de manière intelligente en y ajoutant en plus une base fluff, s'ancrant parfaitement dans l'arc d'Imperium Secundus avec cette histoire ayant vraiment sa place.
Lire la critique de Priad
Critique, le Mardi 6 Janvier 2015 Nouvelle, dans L'Hérésie d'Horus

Brotherhood of the Moon

Une nouvelle qui tente maladroitement de nous rappeler la présence de la loge au sein des White Scars. Malheureusement, on ne ressent pas suffisamment les enjeux pour se sentir un tant soit peu concerné. Dommage.
Lire la critique de Maestitia
Critique, le Samedi 3 Janvier 2015 Roman, dans Colonel Iron Hand Straken

Straken

Straken est définitivement un bon roman qui traite bien le personnage qu'est Straken. Sans être un récit épique, Toby Frost nous offre une mission taillée au couteau pour des catachans. C'est classique sans être ennuyeux. C'est fidèle sans être élogieux. A lire pour les fans du genre.
Lire la critique de Maestitia
Critique, le Jeudi 1 Janvier 2015 Radio Play, dans The Tranzia Rebellion

The Tranzia Rebellion - Episode 7

Le récit de The Tranzia Rebellion donne l'impression d'être interminable comme rien de passionnant ne se passe. Dommage car les petits gars de Heavy entertainment n'ont plus rien à prouver.
Lire la critique de Priad

Pages