Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Ahriman : 10 000 ans d'aventures par John French

John French a eu droit à un séminaire complet sur le sorcier le plus puissant côté Chaos, Ahriman. Et même s’il fut le dernier de cette première journée, il n’en était pas moins très  intéressant.

Tout d’abord par la révélation que John French ne comptait pas réellement écrire sur ce personnage, mais présentait à son éditeur différentes idées sur plusieurs histoires. Sa proposition sur les méthodes de l’Alpha Légion pour combattre et conquérir rencontrant un certain scepticisme, il en arriva à proposer d’écrire sur un personnage connu pour avoir un meilleur matériau de base, comme par exemple Arihman. L’enthousiasme retrouvé de l’éditeur lui donna donc carte blanche pour essayer d’étoffer son idée, et on sait qu’elle mènera donc à 3 livres pour le moment.

Car il n’en faut pas moins pour décrire les tourments du sorcier, ainsi que ses extraordinaires capacités. Interrogé par un fan sur la présence ou non d’un système de magie «codifié» (vaste question au vu de la nature du Warp), l’auteur a indiqué que la grande force d’Ahriman était de pouvoir scinder son esprit pour accomplir plusieurs choses à la fois. Avec pour exemple une boule de feu qui peut lire l’esprit de l’ennemi, exploser pour finir ses compagnons et retransmettre l’information au lanceur du sort. Ce qui amène au challenge pour l’auteur de faire en sorte que le personnage ne soit pas trop puissant, et rendu grotesque.

La solution trouvée est d’exploiter la faiblesse mentale d’Ahriman pour donner de la profondeur au récit, les batailles magiques n’étant qu’une partie de la saga. Et si vous n’avez lu comme moi que le premier tome, l’auteur y a qualifié l’utilisation des pouvoirs à de simples party tricks, les tours d’un magicien de fête d’anniversaire.

Puisque les doutes d’Ahriman ont été dissipés, et que le titre du second tome indique bien son statut retrouvé (Arhiman : Sorcerer), il fallait trouver un nouveau challenge à opposer à sa confrérie. Comment se bat quelqu’un qui peut lire l’esprit de tous ses opposants, qui peut voir les myriades des futurs lors d’un combat ? Mais rien de plus n’a filtré, hormis un obstacle global dans son entreprise.

La ligne directrice reste donc la quête d’Arhiman de réparer ce qui a été fait, une quête qui l’emmène sur des chemins très sombres malgré ses nobles motivations. Et tout l’intérêt de cette recherche est que le lecteur sait la finalité du chemin d’Arhiman, et sa convoitise pour la bibliothèque interdite des Eldars. Le sorcier a maintenant un plan, un parmi plusieurs car l’auteur indiquait bien qu’il passerait par plusieurs idées avant d’arriver à son plan extrême.

Le tome 3 sera donc Ahriman Unchanged, car il a remis en cause les outils de sa tentative, sans se remettre en question. Ce trait de caractère, cette fuite en avant qu’on a tous plus ou moins vécu est un carburant pour la série, de futurs arcs étant possible sur d’autres moyens de sauver ses frères.

Sans compter les possibilités de rencontre avec d’autres personnages et organisation. Outre l’Inquisition dans l’ensemble, le nom de Czevak a été entendu, ainsi celui des Harlequins. D’autres séminaires ont même abordé d’autres possibilités, comme un cross-over avec les Space Wolves de Chris Wraight, et même une rencontre avec Khayon de la Black Legion. Une rencontre dont Aaron Dembski-Bowden voyait déjà les contours, son général sorcier comparant ce que chacun avait obtenu dans la période, des artefacts pour l’un contre une armée pour l’autre. Sans compter le traumatisme de la traque par les loups, un élément qu’on retrouve chez les deux personnages et qui pourrait évoquer un développement de la transition 30ème à 40ème millénaire.

Le temps n’étant pas une notion figée dans le Warp, Khayon pourrait même avoir vu la fin de la quête d’Arhiman. Ce qui n’est pas pret d’être le cas pour nous lecteurs tant un schéma d’arc en plusieurs livres comme les Fantômes de Gaunt semble le meilleur moyen de caser tous ces possibles.

  • Publié le Lundi 10 novembre 2014
  • 2 révisions avant publication
  • 4 corrections après publication
  • Par ▲ Technoprêtre ▲