Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Ahriman : Hand of Dust par Priad

Publié le Mercredi 4 février 2015 | 1 révision avant publication | 3 corrections après publication

Les eshort sont bien souvent des prétextes pour nous vendre une histoire dont on sait tous qu’elle sera trop courte pour être indispensable. Néanmoins c’est aussi un moyen rapide de se plonger dans une série pour quelques minutes afin de souffler entre deux romans Space Marine Battles qui tâchent.

John French ne va pas révolutionner ce format avec Ahriman :  Hand of Dust mais va au moins nous donner un récit court et intriguant qui vous poussera probablement à entamer la série si ce n’est pas déjà fait. Prenant place sur Prospero nous allons plonger dans la psyché de notre Thousand Son favori pour quelques instants. Ahriman va partager ses troubles et sa peine alors qu’il parcourt les terres désolées de Prospero. Un rapide flash back nous montrera son impuissance face à la transformation d’un de ses frères. Une perversion qui affecta la légion tout entière à ses débuts, avant que Magnus n’éradique la menace. Ce même flash back soulignera aussi sa décision de se faire appeler Horkos. Nous sommes donc en présence d’une eshort se passant après le second tome Sorcerer, mais amenant des flash back d’avant L’Exilé. Je me suis fait d’ailleurs prendre dans cette confusion du réminiscence futur du passé ; car gardons en tête que Hand of Dust est sorti au même moment que le premier tome. Difficile alors de replacer les morceaux, surtout quand l’auteur ne nous donne pas beaucoup d’indices.

Ahriman est un personnage qui ne sait plus vraiment qui il est, et qui n’est plus certain de son véritable rôle. Ses pouvoirs sont aussi grandement diminués, nous décrivant un personnage faible et en perdition. Cependant c’est avec cette eshort que l’on se rend compte qu’il a décidé de mettre son passé derrière lui, celui d’Horkos, pour poursuivre une autre voie, celle de la guerre.

Ahriman : Hand of Dust est un prologue au troisième tome, Ahriman : Unchanged. Dispensable pour sûr, il donne néanmoins une idée de comment tout a commencé et comment tout va continuer. Une chose est certaine, Prospero semble avoir un certain pouvoir sur notre héros.