Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Cypher : Guardian of Order par Priad

Publié le Vendredi 7 mars 2014 | 3 corrections après publication

Cypher – Guardian of Order est un très court audio drama de moins d’une dizaine de minutes. Il met en scène l› Archiviste Zahariel, accompagné de Cypher, alors que ces derniers marchent en direction du lieu que Luther leur a indiqué. 
C’est donc dans ce contexte de mission plutôt secrète, que nous suivons ces personnages qui n’échangeront que peu de mots entre eux. 

L’attrait de l’audio apparait en réalité très limité dès les premières minutes puisque très peu de détails ne vous seront donnés quant au pourquoi du comment. Effectivement, il est difficile de surprendre en l’espace de 9 minutes mais une petite description du contexte dans lequel nous nous établissons n’aurait pas été de trop, le début de l’audio étant assez déroutant de part son manque d’attention pour le lecteur, comme si nous savions parfaitement vers quoi allait nous mener la fin de l’audio. Sans surprise, Gav Thorpe essaiera de faire monter le suspens afin que la chute n’en soit que meilleure. Une chute assez facile dans le sens où l’auteur n’a pas développé particulièrement la trame par rapport à cette dernière. Même si l’auteur ne peut ignorer le fluff existant, j’aime à croire que la manière d’amener la scène finale aurait pu être bien différente.

Alors qu’un fond sonore s’installe et que Gav Thorpe nous décrit les doutes et les sensations de Zahariel à l’approche de sa «destination», l’ambiance est aux secrets. On ne peut qu’admirer le spécialiste des Dark Angels et son talent à nous plonger si rapidement dans une ambiance de non-dit, le manque de détails pouvant aussi être justifié par le fait que nous vivons l’instant principalement à travers les yeux de Zahariel qui comme nous ignore tout de ce qui l’attend. Ce sera à vous de vous faire un avis sur la question, mais une chose est sûr, l’audio en raconte peu. Si peu qu’il m’a fallut l’écouter plusieurs fois avant de m’apercevoir que je ne ratais vraiment rien.

Sans en vous en dire trop (encore que je n’en sache pas assez), l’audio se passe sur Caliban, avant sa destruction, alors que les fils de la trahison commence à se tisser et que le poison de la jalousie change le visage de Luther, ancien ami de Lion El’Jonson. Il est tout de même intéressant d’avoir enfin quelque chose à se mettre sous la dent en ce qui concerne les Dark Angels dans l’Hérésie d’Horus, car cela fait longtemps que les romans Le Retour des Anges et Les Anges Déchus ne sont sortis, encore que le tome 27, Imperium Secundus, nous offre bien plus qu’une simple apparition du Lion. 

Il sera difficile de se satisfaire du peu que vous offre ce court audio, malgré une ambiance sonore maitrisée et un travail d’acteur indéniable. Les voix sont justes, et les bruitages suffisants.
On se rend compte que tout ce qu’il manque réellement est un fond à l’histoire. Là encore il ne faudra pas blâmer Gav Thorpe dont l’histoire s’enchaine naturellement, le principal problème venant des restrictions liées à l’usage d’un tel format. L’histoire n’est donc pas la force de Cypher — The Guardian of Order, les 8 premières minutes de l’audio n’étant qu’un faux prétexte à nous amener cette fin qui en décevra plus d’un.

Les plus

  • Les Dark Angels, sujet rare dans l'Hérésie jusque là.
  • Une ambiance emplie de secrets.
  • Des interprétations convainquantes.

Les moins

  • Un manque cruel d'intérêt.
  • Très descriptif et peu de dialogues.
  • Un final bien pauvre.
2/5
Les Dark Angels ont toujours été très secrets et cet audio de Gav Thorpe l’est tout autant. Les fans pourront peut être effleurer ce moment de l’Hérésie d’Horus, se rendant témoin d’un changement opérant sur Caliban, pour ma part j’ai d’avantage l’impression que personne ne percera jamais (clairement) les secrets de la première légion.