Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Kraken par Priad

Publié le Vendredi 2 mai 2014 | 4 révisions avant publication | 2 corrections après publication

- Comment crois-tu que c’est d’emprunter le chemin du guerrier solitaire ? demanda t-il. Combien de temps cela te prendra pour trouver un prix assez gros afin de mettre fin à ton chagrin ?
Quand nous t’avons extrait de la glace, aussi proche de la mort que tu l’es maintenant, tu avais tué un hvaluri. Quelle taille ta bête devra atteindre pour que tu sois satisfait Aj Kvara ? Kvara sourit d’un air sévère.
 — Lorsque j’étais un enfant, j’ai rêvé que je tuais un Krakken. Je pensais qu’un tel acte était nécessaire pour devenir un Guerrier des Cieux.
 — Dans ce cas tu as perdu l’esprit. Un Krakken ne peut être tué.
 — Mais Jarl Engir…
 — Un Krakken ne peut pas être tué. Il écorchera les fondations de ce monde pour l’éternité, les fragilisant encore et encore. Le Prêtre des Runes retira son masque en forme de crâne. Kvara ferma les yeux. Il sentit les drogues circuler dans son système l’amenant dans les limbes de l’inconscience et essaya de s’y opposer.
 — Il peut être tué, bredouilla t’il. Je le sais, et tu le sais aussi. Tout ce qui vit peut être tué.

Kraken est une nouvelle appartenant à la collection Space Marine Battles et possèdant la particularité de ne mettre en scène qu’un seul Space Marine. Le titre suffira à vous mettre sur la voie du Chapitre concerné et c’est donc sans surprise que nous suivrons un Space Wolf.

Le début de la nouvelle servira d’introduction afin de poser le paysage dans lequel nous allons évoluer, et ce dernier est pour le moins original. Nulle terre sous nos yeux mais de l’eau s’étendant à perte de vue. Megaera VI semble être recouverte en grande partie par les océans, mais la richesse des ressources disponibles dans les fonds marins en fait un endroit précieux avec ses stations offshores. Néanmoins et comme si la nature désirait reprendre ses droits, une bête veille et cause la crainte chez les travailleurs de ces stations, car la violence de ses attaques n’ont d’égales que la rapidité avec laquelle elles sont menées. C’est bien évidement sur une de ses stations que l’action prendra place, après qu’un Space Wolf ait été envoyé pour la protéger, mais aussi pour mettre fin au règne du Kraken qui sévit dans la région.

Il est intéressant que la nouvelle ne s’ouvre pas sur ce combat qui s’étendra d’ailleurs jusqu’à la fin, mais plutôt sur de simples travailleurs étant victime d’une attaque de Kraken. L’arrivée de Kvara, ce Space Wolf et guerrier solitaire attirera la crainte, car personne ne comprendra vraiment comment un seul homme a pu être envoyé à leur secours. On en oublierait presque que certains peuples de l’Imperium n’ont jamais eu la chance d’apercevoir un Space Marine et c’est avec stupéfaction qu’ils seront témoins de ce duel titanesque.

Le combat occupera en effet une grande partie de la nouvelle, mais Chris Wraight ne se contentera pas seulement de vous le décrire avec inspiration, car il entrecoupera aussi son récit de flash-back très bien situés concernant notre héros Kvara. Sa hargne de vaincre prendra alors tout son sens au vu de son passé et de la perte des membres de la meute dont il faisait partie. L’auteur nous démontrera que sous ce duel entre deux bêtes qui n’ont plus rien à perdre, se cache en réalité d’autres enjeux comme la vengeance et l’honneur d’un guerrier.

Néanmoins le combat pourra s’éterniser un peu vers la fin, prenant une tournure inattendue. Le final m’a d’ailleurs semblé assez improbable mais je commence à croire que c’est une habitude pour Chris Wraight qui sans s’opposer au fluff a souvent des idées qui n’abondent pas non plus dans ce sens. Dans l’ensemble, la nouvelle est franchement bien menée et les scènes d’actions sont une vraie réussite. En quelques pages le dépaysement est total, et l’auteur prendra parfaitement avantage du lieu de l’action (en plein milieu d’un océan) pour mettre son Space Marine dans des situations rarement vues auparavant.

Les plus

  • Un duel au sommet, entre un Space Wolf et un Kraken.
  • La profondeur du personnage de Kvara.
  • L'usage des flash-back pour nous conter une autre histoire en parallèle.
  • Des scènes maitrisées et surprenantes.
  • Le lieu de l'action, à la fois original et parfaitement utilisé par l'auteur.

Les moins

  • Quelques passages improbables où l'on a peine à y croire.
4/5
Kraken est une nouvelle surprenante car avec peu de personnages, Chris Wraight arrive à apporter pas mal de subtilités à l’action. Fan de Space Wolf, faites-vous plaisir !