Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Le Monde de Rynn par Maestitia

Publié le Jeudi 7 juin 2012 | 3 corrections après publication

 — Nous devons nous dépêcher. Il y a un combat là-bas. Nos frères ont besoin de nous. Soyez prêts.
Tout au long des bords boueux, les Astartes en marche préparèrent leurs armes pour la bataille à venir, plaçant leur dernières munitions dans leurs vénérables bolters, avant d’armer ces derniers. Leurs pas s’accéléra et les réfugiés derrière eux durent se dépêcher pour suivre le rythme.
Quoiqu’il puisse trouver devant eux, Kantor et ses frères allaient le vaincre… Ou mourir en essayant.
C’était la seule chose qu’il savait faire.

Un autre roman dédié aux héros de l’Imperium et à une bataille épique ! Voici que les Crimson Fists, né de la seconde Fondation, à l’instar des Black Templars, et liés par la même légion : les Imperial Fists du Primarque Rogal Dorn. Ce chapitre aux couleurs d’un bleu sombre et aux poignets rouge ocre, sont des spécialistes des affrontements contre les Orks. Ca tombe bien parce que ce sont eux qu’il vont devoir combattre… Rynn, le monde natal des Crimson Fists est attaqué par les peaux vertes. Non pas par un simple raid, mais bel et bien par une Waaaaagh aux ambitions démesurées : anéantir le monde de Rynn.

Voilà, le décor est planté pour un siège aux dimensions épiques. Par ailleurs la flotte Ork est mené par un Big Boss doté d’une stratégie qui leur est peu commune et d’une force qui mettra à rude épreuve les Space Marines de Pedro Kantor, Maître du chapitre des Crimson Fists. Nous suivrons de véritables héros vivants, comme le Capitaine Cortez surnommé l’Immortel, avec son caractère bien trempé et son poing énergétique avide de combats et de duel. Il affrontera les pires abominations Ork, le tout dans une ambiance mélangeant le culte militaire et l’honneur de la fraternité. Le siège qui s’en suivra, sera des plus poignants, car nombreux seront les rebondissements avant que les fils de Dorn n’aperçoivent une lueur d’espoir.

Loin de toute réserve, les Orks se jetteront littéralement sur la cité des Crimsons Fist avec une férocité et une hargne qui leur est propre. Les homme de Kantor devront redoubler de ruse pour ne pas finir écrasés sous le nombre ahurissant de la marrée verte. En plus de la tension qui régnera sur les épaules des différents gradés du chapitre, une véritable atmosphère psychologique se dessinera lors de l’aventure. Les idées s’opposant les unes aux autres, laissant naître un climat de doutes et de choix qui seront lourds de conséquences. On y découvrira les rapports que peuvent avoir les Space Marine entre eux, et voir au travers de leurs yeux l’évolution d’un telle bataille, est tout simplement captivant.

Au delà du simple siège d’une cité de l’Imperium, c’est bien le monde natal ainsi que l’avenir et l’existence du chapitre tout entier qui est en jeu. Et si par malheur ils échouaient, il en serait fini la la légion de Dorn.

Les plus

  • Une immersion parfaite, on se croirait réellement dans uns escouade de Space Marines.
  • Une histoire qui malgré votre simple rôle de lecteur, vous donnera la sensation de faire partie de cette aventureé.
  • Des personnages hauts en couleurs comme Kantor et Cortez, qui vous ne laisserons pas indifférents.

Les moins

  • Certains évènements bizarres ne seront pas toujours expliqués et frustreront quelque peu.
  • Des combats dont on connaîtra déjà l’issue malgré les efforts de l’auteur pour nous faire douter, on regrettera donc l’absence d’originalité à ce niveau là.
  • Une fin encore une fois prévisible mais dont on commence à avoir l’habitude dans cette saga qui sont les Batailles de l’Astartes.
4/5
LE roman a lire si l’on veut s’initier à l’univers de Warhammer 40 000, un récit dont l’histoire et les personnages évolueront, le tout dans une atmosphère respirant l’Astartes et l’honneur de la survie face à l’envahisseur.