Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de The Strange Demise of Titus Endor par Priad

Publié le Mercredi 28 août 2013 | 3 corrections après publication

La malheureuse affaire continuait de le tourmenter. Endor avait été mis dans une position difficile, très difficile. Plusieurs de ses anciens cas avait été revus et vérifiés. Des détails avaient été déformés et certaines accusations fabriquées de toute pièce, tout cela de la plus mesquine des manières. Il n’avait aucun choix finalement. Quand l’Ordo Malleus avait suggéré son transfert, il avait accepté. Ils lui diraient que Gregor n’avait pas agi d’une bonne manière et que si Endor arrivait à le faire revenir sur le droit chemin, ils oublieraient ses tristes cas à réviser. Endor n’avait pas espionné. Il avait simplement gardé un œil sur son vieil ami. Rien de tout cela n’avait été sa faute, simplement de tristes circonstances.

L’Etrange Disparition de Titus Endor est une bien étrange nouvelle. Sortie uniquement sous format ebook en tant qu’Histoire Courte d’Eisenhorn, elle raconte la disparition d’un personnage secondaire de la trilogie dédiée à notre Inquisiteur. Un personnage qui, loin de m’avoir particulièrement intéressé lors de ses brèves apparitions dans Xenos, se voit décrit au travers d’un portrait touchant et sincère tout au long de ce récit. Nous mettant face à d’étranges évènements, l’auteur et maitre, Dan Abnett, nous racontera l’enquête de Titus Endor qui causa sa disparition.

Mon désir de parcourir cette nouvelle est initialement venu de l’estampillage Eisenhorn de cette Histoires d’Archive (Tales From The Archive). Cependant, l’auteur a su me passionner et au bout des premières pages je ne ressenti plus aucune envie de voir, ou ne serait-ce de rencontrer, Eisenhorn dans cette histoire, tant le (triste ?) destin de Titus a su me captiver. L’envie insatiable de mettre la main sur cet hérétique ne sera peut être pas la seule cause de sa disparition car, au-delà des investigations de notre ami qui sauront éveiller votre curiosité, c’est surtout la manière d’aborder les choses et de tirer des conclusions qui rendront cette histoire passionnante. La nature même du personnage est particulière, à la fois sensée mais diablement dérangeante. Ainsi, alors que notre héros décrira le fil de ses pensées de manières cohérentes et logiques, on ne pourra jamais croire entièrement au bien fondé de son approche, certains détails venant étayer ce raisonnement. Rien de tout cela n’avait été sa faute, simplement de tristes circonstances.

L’auteur réussi donc le pari de nous faire approuver les actions entreprises par Titus et de nous faire douter de la véracité des faits même. Le suspense est donc indéniablement l’un des points forts de cette nouvelle qui saura faire naitre l’incertitude dans vos cœurs. En plus de cela, l’auteur nous confrontera à d’autres esprits sains avec divers personnages qui viendront croiser la voie de Titus Endor. Ces confrontations accentueront encore le doute, surtout lorsqu’un ami Inquisiteur de Titus viendra poindre le bout de son nez pour dénoncer la folie de toute cette histoire. L’auteur profitera d’ailleurs de ces moments pour souligner les zones d’ombres de toute cette enquête.

Très rapidement le lecteur en viendra à se demander si tout cela est vrai ou bien si cela est simplement l’imaginaire d’un cerveau malade. Rien de tout cela n’avait été sa faute, simplement de tristes circonstances.

En ce qui concerne l’ambiance, Dan Abnett nous sort le grand jeu. Ayant déjà prouvé son talent en nous décrivant les quartiers, si glauques, de certaines cités ruches, il n’eut aucun mal ici à nous transporter dans de vétustes habitations ou encore dans un lieu mi-bar, mi- club dansant où les rares femmes de la ville viennent offrir leur compagnie aux hommes.

Finalement, l’absence de Gregor Eisenhorn ne viendra nullement se faire sentir et l’on remerciera tout de même l’auteur pour y avoir fait référence plusieurs fois. The Strange Demise of Titus Endor porte donc bien son nom, étrange et dérangeante, la nouvelle vous fera vivre d’incessants moments de doute avant de vous délivrer dans les dernières lignes. Une enquête dont Titus ne sortira pas indemne. Pupille de Lord Hapshant, quelles peuvent être les raisons de la dégradation de son état mental ? Rien de tout cela n’avait été sa faute, simplement de tristes circonstances.

Les plus

  • L’histoire, et le suspense qui nait à chaque fois que l’on tourne la page.
  • Le personnage de Titus Endor, réellement captivant.
  • L’ambiance décrite par l’auteur qui vous plongera dans les pensées d’un homme errant qui n’a peut être plus toute sa tête.
  • Les différentes références à Eisenhorn qui pourront surement éclairer certaines pistes.

Les moins

  • En VO uniquement.
4.5/5
Dan Abnett nous a définitivement offert un spin off de très haute volée en nous contant l’étrange disparition de Titus Endor, une nouvelle où lire entre les lignes peut s'avérer gagnant.