Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Torias Telion : The Eye of Vengeance par Priad

Publié le Samedi 1 août 2015 | 3 révisions avant publication | 2 corrections après publication

Graham McNeill et les Ultramarines c'est un peu une longue histoire. Avec Nightbringer il fut le premier à écrire un roman sur cette légion qu'on ne présente plus. Sa double trilogie sur Uriel Ventris se voit rééditer régulièrement, comme pour nous rappeler que ce sont des classiques et que la Black Library en est fier. Après tant d'années, ces récits se lisent encore avec plaisir et malgré l'inégalité de certaines productions, Graham McNeill n'a jamais cessé d'écrire sur la XIII légion. L'auteur poursuivra d'ailleurs la série avec Sword of Calth (qui n'arrivera pas avant un long moment).

Se tourner vers ces oeuvres, c'est accepter de lire un bon vieux bolt porn saupoudré de kitch. C'est donc avec ce genre d'attente bien particulière que je dévorais ce court récit en quelques minutes.
Rappelons le, les eshorts sont des encas et n'ont pas pour but de vous conter une histoire complète. Elles sont davantage de brèves ouvertures sur une histoire plus globale et servent souvent de tease. Son aspect quick peek (coup d'oeil) rend bien souvent l'oeuvre impersonnelle comme il est difficile de s'attacher aux personnages en si peu de temps. Pourtant certains auteurs font de véritable miracle, tel Black Oculus de John French se présentant comme un prologue à Tallarn:Ironclad.

Avec Toras Telion, Sir McNeill met de côté Uriel Ventris pour nous conter un bref moment de la vie de cet Ultramarine connu pour ses talents de Sniper. Ce n'est pas pour rien que le récit est étiquetté Lords of the Space Marines et comme ce récit est 100% Ultramarine, il prendra place sur Macragge. C'est dans un quotiden tout ce qu'il y a de plus normal pour un Ultramarine que nous retrouverons Telion, accompagné du Sergent Kaetan, chargeant des caisses de munitions dans un Thunderhawk. Nos deux compères auront une discussion de routine avant que l'ambiance ne s'assombrisse. Dans cette foule les entourant, Telion va repérer un mouvement, avoir une suspicion sur un des 600 pélerins se trouvant dans sa ligne de vue. L'auteur se fera un malin plaisir à nous faire voir à travers les yeux de Telion et vous ressentirez ses super sens en éveil, alors qu'une catastrophe s'apprête à arriver. Avec cette eshort, Graham vous fera vivre un climax, ce moment déclencheur qui fait vaciller toute l'action, comme lors de La Bataille de Calth. Avec un talent insolent l'auteur de Un Millier de Fils va bouleverser le monde qui nous entoure pour nous souligner le sens d'analyse d'un Space Marine ainsi que tous les facteurs pris en compte dans un instant aussi court. Décision puis action, nos deux fils de Guilliman vont devoir faire vite et prendre les bonnes décisions pour ne pas éveiller les soupçons et sauver des vies.

Les auteurs réservent souvent un sort plutôt triste pour nos Ultramarines, rarement mis en lumière avec l'honneur qui leur est du mais Graham dresse un sacré portrait en seulement quelques mots. Il en a fait du chemin depuis l'une de ses premières nouvelles sur la XIIIème avec Hiérarchie
Dans le même temps j'ai bien souvent eu quelques doutes concernant l'intérêt de si court récit.
L'auteur réussit ici le défi d'écrire une eshort sur les Ultramarines, c'est dire, passant outre les difficultés d'un tel format.

Telion m'avait laissé un sentiment mitigé dans l'audio drama The Eye of Vengeance mais il est superbement mis en lumière dans cette eshort, dommage que Graham McNeill n'ait jamais poursuivi l'aventure avec un tel personnage. Toras Telion est selon moi une réussite de bout en bout donnant vraiment envie d'en savoir plus sur ce héros de l'Imperium, mais aussi sur les Ultramarines. En d'autres termes, cet eshort est un excellent produit d'appel pour qui veut en lire plus sur les Ultra.

Comme toujours, pas de note pour les eshorts mais il faut reconnaitre qu'en quelques pages Torias Talion:The Eye of Vengeance offre du fluff de Space Marine, de l'action et surtout... donne envie d'en lire plus ! Le Challenge est remporté Monsieur McNeill !