Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Vermilion Level par Drystan

Publié le Lundi 13 janvier 2014

Qu’est ce que c’est » demanda impatiemment LaHain. Les manœuvres imprévues lors d’une patrouille précieusement planifiée ne lui convenaient pas tellement.
L’astropathe prit un moment avant de répondre, éclaircissant sa gorge. « C’est un message astropathique, bataillant à travers le Warp. Il est aux extrêmes limites de sa portée. Je dois le récupérer et le relayer au haut commandement de la flotte. »
« Pourquoi ? » demanda LaHain. Tout ceci était bien trop irrégulier à son goût.
« J’ai l’impression que c’est secret. C’est une information de premier niveau. C’est un niveau vermillon. »
Il y eu une longue pause, un silence à bord du petit vaisseau dont la conception mince était seulement brisée par le bourdonnement des propulseurs, le babillage incessant des ordinateurs de bord et le vrombissement des conduits d’aération.
« Vermilion… » souffla LaHain. C’est un niveau d’autorisation proche du mythe.

Ce court récit, était présenté comme une rareté sortant tout droit des archives de la Black Library. Après lecture néanmoins, j’avoue avoir eu des doutes, cette (brève) nouvelle possédant un air de déjà vu. En fait c’est une nouvelle qui a été réadaptée dans le premier roman de la série Premier et Unique, d’où la sensation d’avoir déjà lu cette histoire quelque part. Nous sommes donc ici en possession de la version originale sans les modifications que nous lui avons connu. C’est donc la version disponible dans l’édition numéro 30 d’Inferno qui nous ait donné de lire ici.

Parlons du scénario mettant au centre un astropathe d’une patrouille de vaisseaux légers en bordure de la galaxie captant un message astropathique. La valeur de ce dernier est telle que la routine de cette petite patrouille en sera changée à jamais.

Nous retrouvons ensuite le Premier et Unique en permission dans la ville de Cracia, capitale du monde impérial connu sous le nom de Pyrites. Nous sommes donc dans une période relativement rare pour les fantômes, une transition entre deux missions. Sauf que lorsque le Colonel-Comissaire Gaunt n’est pas en mission, ce sont les missions qui viennent à lui. Alors que ce dernier profitait à sa manière de ses retrouvailles avec un de ses congénères commissaire Vaynom Blenner, un de ses rares amis, Gaunt doit rapidement écourter ce bref répit pour répondre à la demande inquiétante d’une autre de ses connaissances. Parallèlement le Major Rawne, son adjudant Feygor, et le Colonel Colm Corbec s’embarquent dans une mauvaise affaire dans la dangereuse banlieue de la cité.

Après une première partie situées dans les confins de l’espace, le lecteur est baladé entre les deux péripéties évoluant en parallèle, mais qui finiront par se rejoindre habilement. Permettant ainsi, à la fois de varier les apparitions des différents personnages impliqués, mais également de ménager l’intrigue, et par moment couper l’action.

Le talent de Dan Abnett lorsqu’il s’agit de parler du régiment impérial cher à son coeur est omniprésent. Cette nouvelle d’une cinquantaine de pages, en ebook, laisse peu de place à l’ennui. Surtout en raison de sa fluidité, et du partage de l’intrigue en deux ersatz d’histoires. Vous verrez peu de fantômes par rapport aux romans habituels de la série, le format ne permettant pas l’apparition d’autres personnages. La rareté des fusillades est compensée par leur réalisme. Ici c’est le scénario qui prime, tout tourne autour de ce message astropathique niveau vermillon, véritable catalyseur de cette nouvelle.

Concernant l’apport en terme de fluff, il est moindre car nous n’en apprenons pas plus que ça sur le contenu de ce mystérieux message. Par contre, il est nécessaire de noter que c’est son importance qui est mise en avant. Quelques clefs et indices seront d’ailleurs finement incorporés à l’intérieur de cette nouvelle.

Cependant, ces quelques informations n’en font pas un must-have. Cela reste tout au plus une histoire sympathique, correspondant bien aux aventures des Fantômes, agréable et rapide à lire. Au final n’est-ce pas ce que nous apprécions ?
Il ne faut pas perdre de vue le fait que cette nouvelle date du début des aventures de Gaunt est montre ce qu’auraient pu devenir leurs aventures, ce n’était en fait qu’une esquisse de ce régiment destinées à être publiée dans le magazine Inferno.

Les plus

  • Réalisme de la nouvelle, scénario prenant.
  • Petit revival de certains personnages depuis disparus, donc nostalgie pour certains.
  • Fluidité, simplicité de l’anglais, se lit bien pour de la VO.
  • Rapide et efficace.

Les moins

  • Un peu court.
  • Maigre au niveau de l’apport général.
  • Pas de surprises ou peu pour ceux qui ont bonne mémoire.
  • Le principe d’appâter le lecteur avec de la nouveauté et se retrouver face à une ré-édition comportant quelques variations d’une très ancienne histoire.
2/5
Cette nouvelle ressortie des archives propose un scénario alternatif au début des aventures des fantômes, pas de grand bouleversement, mais un bon flash back pour ceux qui comme moi ont lus Premier & Unique il y a un moment.