Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Khârn : The Eightfold Path par Drystan

Publié le Jeudi 13 mars 2014 | 2 révisions avant publication | 4 corrections après publication

Khârn : The Eightfold Path, fait partie de la série de 3 audio sortis en décembre, à l’occasion du calendrier de l’avent 2013. Chacun est consacré à un personnage de l’univers 40k durant l’Hérésie d’Horus.

Revoici donc Anthony Reynolds et Khârn, un duo que nous avions déjà croisé dans l’audio Chosen of Khorne, bien que le format soit, cette fois-ci, plus court.

Khârn sera l’unique narrateur de cet audio, l’histoire tient place durant la période postérieure aux événements narrés dans le roman d’ADB, Félon ainsi que l’audio Butcher’s Nails. L’écuyer d’Angron et capitaine de la 8ème compagnie des World Eaters se trouve dans la fosse de combat du vaisseau amiral de la Légion, le Conqueror.

Durant tout l’audio vous êtes dans l’esprit de Khârn, ce dernier étant en proie au doute, les questions pleuvent et peu nombreuses sont les réponses. Entouré par le bruit d’une foule hurlante, attendant le combat comme un requin est à l’affût d’une goutte de sang, Khârn prend la mesure de son adversaire.  Il fait face à un Dévoreur, l’un des gardes du corps en armure Terminator d’Angron qui sont 12 au total et ne peuvent être remplacés qu’au cours d’un duel à mort.

Avant que le combat ne commence Khârn se lance dans un long monologue sur ce qu’est devenu son Primarque depuis sa rencontre avec son frère Lorgar et  de l’ascension, ou transformation qui en a découlé. L’esprit de Khârn ne cesse de s’égarer passant d’une réflexion sur les changements de son Primarque aux gladiateurs de Desh’ea qu’il n’a jamais rencontré, mais dont le funeste sort a scellé le sien ainsi que celui de sa légion. Le lien commun entre tout ceci n’est autres que les griffes qui asservissent les World Eaters, relique et héritage maudit de Desh’ea empoisonnant son esprit et celui de ses frères. Ces mêmes griffes, qui se font de plus en plus présentes et insistantes. Au point de rendre morose toute action, si ce n’est tuer et répandre le sang….

Après écoute, cet audio se découpe en trois partie, l’avant duel et une sorte d’état des lieux, le début du duel et le cri bestial, même démoniaque d’Angron, puis, le retour à la conscience de Khârn et la sinistre prise de conscience sur lui même et le sort de sa légion.

Ici, le but n’est pas de révéler quoi que ce soit, Khârn nous dresse uniquement un constat amer sur ce qu’est devenue sa Légion.  L’audio propose de nous faire vivre l’un des instants clé du basculement total d’une Légion vers son point de non retour. Avec en toile de fond, un Primarque appréhendant sa nouvelle forme de Prince Démon et au premier plan le plus «vertueux» capitaine de la légion s’abandonnant totalement à l’emprise des griffes.

Khârn : The Eightfold Path marque le tournant que prend la Légion des World Eaters d’un sentier parsemé de sang vers une voie beaucoup plus sombre sous le signe de l’étoile à 8 branches du Chaos…

Les plus

  • Un peu de fluff avec les dévoreurs, l’élite World Eaters.
  • Le cri assourdissant d’Angron, terrifiant qui fait taire la foule.
  • Un des derniers instants de lucidité de Khârn.
  • Le difficile retour à un semblant de raison de Khârn après s'être abandonné aux griffes.

Les moins

  • Très descriptif et peu de dialogues.
  • Un final manquant de piquant.
  • Pas de révélation marquante ou d’indice à l’horizon.
3/5
En très peu de temps, l'audio lève le voile sur le cap que prend de manière irrémédiable la XIIème Légion personnifiée par l’échec de Khârn. Anthony Reynolds nous propose un audio sympathique à l'écoute, rien de plus.