Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Know Thyself par Priad

Publié le Mardi 25 novembre 2014 | 4 révisions avant publication | 3 corrections après publication

 — Et comprends bien cela.
Seth parcouru la distance qui le séparait de l’Inquisiteur en un battement de cœur, le soulevant par la gorge pour le mettre à hauteur de son visage. Corvin haleta et posa ses mains sur les bras de Seth comme dans une stupide tentative de le faire relâcher.
 — Ce Chapitre a servi l’Imperium bien avant que vous ne commenciez miauler depuis l’utérus de votre mère. Il a fait face au danger et s’est mis à saigner parfois jusqu’à l’extinction, alors que vous nous traitez avec suspicions et doutes, déshonorant tous nos frère morts au combat pour épargner votre misérable vie.
Seth jeta Corvin au sol.
 — J’en ai fini avec vos questions Inquisiteur.
 — Comment osez-vous… Corvin commença alors qu’il se recomposait et se remettait sur ses jambes. Comment osez-vous poser la main sur moi ?
Seth l’ignora et se dirigea en direction de la porte. L’Inquisiteur s’avança dans sa direction, la colère le préservant de toute prudence.
 — Me tourner le dos revient à tourner le dos au trône !
Seth se retourna, l’envie de meurtre reflétant dans ses yeux.
 — Faites attention Inquisiteur ma patience a ses limites.
Corvin ouvra la bouche mais Seth ne lui laissa pas la chance de prononcer un seul mot.
 — Vous avez quinze minutes pour quitter mon vaisseau. il m’importe peu de savoir si c’est à bord du votre ou bien par nos sas de décompression.

Cette nouvelle d’Andy Smillie sortie en 2013 vous emmène à bord du Victus alors qu’un Inquisiteur de l’ordo Hereticus est envoyé à son bord pour questionner Seth, Maître de Chapitre des Flesh Tearers. Inutile de vous le cacher avec l’extrait ouvrant cette critique, les choses ne vont pas bien se passer.

Andy Smillie a toujours écrit sur ce Chapitre très singulier, et c’est d’ailleurs grâce à cet auteur et à aucun autre que je me suis plongé dans leurs histoires. Seth est toujours un personnage que j’aime retrouver, surtout lorsqu’Andy nous promet quelques coups de colère comme lui seul en a le secret. Know Thyself n’est qu’une nouvelle mais démontre tout le potentiel que l’auteur a lorsqu’il faut écrire une violente histoire sur la mentalité des Flesh Tearers. Son dernier essai sur les Blood Angels dans Death and Defiance, Virtues of the Sons, ne m’avait pas particulièrement convaincu, même si Amit LE flesh tearer restait au centre de l’histoire.

Lorsque Corvin l’Inquisiteur arrive sur le vaisseau de Seth, le sang de ce denier ne va faire qu’un tour car personne ne peut juger les actes des Flesh Tearers impunément, surtout après tous les sacrifices que le Chapitre a fait. La relation va être tendu et ma seule déception restera la longueur de cette nouvelle qui aurait pu donner lieu à beaucoup plus d’échanges entre nos deux personnages. L’Inquisiteur sera d’ailleurs un peu trop vite remis en place selon moi car l’on aurait aimé en savoir plus sur les événements qui ont poussé à ouvrir cette investigation inquisitoriale, surtout lorsque l’auteur nous tease les Space Wolves qui étaient de la partie.

Notre Inquisiteur ne se laissera pas rabaisser impunément et fera une mauvaise découverte sur le chemin retour jusqu’à son vaisseau. Pour le petit indice, Andy Smillie tente toujours d’inclure les difficultés d’être un Flesh Tearer dans ses récits, la rage noire étant un thème tout aussi récurrent. En quelques pages j’ai vraiment plongé dans la tête de Seth et des enjeux qu’il existe pour maintenir la cohésion du Chapitre mais aussi confiner certains secrets que l’Imperium ne devrait pas découvrir sur leur déviance. L’histoire reste simple mais l’auteur réussit toujours à ajouter un background et une ombre menaçante au dessus du Chapitre. Il faudra nuancer cette critique en soulignant le manque de fraîcheur des productions de l’auteur, les sujets traités étant encore et toujours les mêmes. Il est loin de m’en avoir dégoûté pourtant et personnellement j’en redemande… WE ARE WRATH !!!

Avec Know Thyself, Andy Smillie développe le portrait de Seth dans une direction que nous connaissions déjà mais en d’autres lieux et circonstances, nous offrant une petite satisfaction tout de même pour tout ce qui aime voir l’Inquisition se faire humilier. La fin du récit est bien le signe que l’auteur n’est pas un fan des ordos. Il nous avait déjà confié son dédain pour les Ultramarines dont il raconte le massacre dans sa nouvelle Debt of Blood.

Les plus

  • Une plongée dans la psyché de Seth et des Flesh Tearers si particuliers.
  • Une nouvelle qui s'intègre parfaitement dans la bibliographie d'Andy Smillie.
  • Pour ceux qui ont toujours voulu voir un inquisiteur se prendre une claque.
  • Les Flesh Tearers ont un lourd secret et sont prêt à tout pour le garder. On ressent l'importance des enjeux.

Les moins

  • Trop court, le dialogue entre Seth et Corvin semble peu crédible car pas assez approfondi.
3.5/5
Court mais convainquant, Know Thyself n'a que le rôle de prélude à d'autres événements qui mettront les Flesh Tearers en danger. C'est donc une histoire supplémentaire à ajouter au tableau du Chapitre, et plus particulièrement à son instabilité.