Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

News BL Live 2014 - Nous avons ouvert les Visions de l'Hérésie

La version simple et collector de Visions of Heresy était disponible pendant l’évènement (ou en tout cas les premières heures). Nous avons donc pu acquérir la version anglaise et française de cet ouvrage, véritable chef d’oeuvre dédié à la saga de l’Hérésie d’Horus (les photos qui suivent sont celles de la version anglaise).

Ainsi, ce qui impressionne au premier abord c’est la taille, bien supérieur à un roman hardback anglais ou un format premium français. Alors que ceci sera considéré pour beaucoup comme une véritable encyclopédie concernant l’Hérésie d’Horus, nous tenionw à préciser qu’elle réunit tout ce qui a été fait ou dit à ce jour.

La Black Library poursuivant la publication de romans pour la saga, il est toujours possible qu’une nouvelle version mise-à-jour sorte dans quelques années, un peu comme cette édition est la mise à jour de The Collected Visions disponible depuis plusieurs années en anglais.

Point important, nous avons eu confirmation que quasi aucune différence de contenu n’est à noter entre les versions simples (£45) et collectors (£150). Le texte étant intégral dans les deux versions.

Ce qu’il faudra retenir de l’ouvrage (à part son poid) et qu’il fait plus de 400 pages et qu’il accueille bien plus d’un millier d’illustrations.

Nous pouvons vous assurer que vous aurez aussi de la lecture car il représente quantitativement parlant 2/3 d’un roman HH. L’ouvrage sort à la fin du mois et vous auriez tort de vous en priver étant donné la qualité de la chose.


Pour ce qui est du contenu, nous n’avons pas encore pu le parcourir mais savons qu’il a été entièrement réécrit depuis The Collected Visions par Alan Merett, un homme avec qui j’ai eu la chance de discuter pendant quelques instants. Une chose est sûr, l’écriture lui a pris un temps inquantifiable, lui qui à la base écrit des poèmes (mais personne ne veut l’éditer m’a t-il confessé). Pour un premier ‹livre›, la tache était colossale et on ne peut qu’applaudir l’homme derrrière ce projet, ainsi que Julien Drouet pour sa traduction, toujours fidèle au poste.

  • Publié le Mercredi 5 mars 2014
  • 1 révision avant publication
  • 3 corrections après publication
  • Par ♦ Priad ♦