Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Sabbat Mater par Drystan

Publié le Dimanche 26 janvier 2014

Il ne restait plus rien du char, à l’exception d’une pile de métal noirci. Une dense fumée bleue emplissait la rue étroite et rendait difficile d’y respirer. Bonin toussait et s’étranglait tandis qu’il revenait en arrière. Ses oreilles résonnaient encore.
– Milo ! Milo !
Le jeune fantôme, couvert de cendres et d‘éclats de pierre, gisait face contre terre dans un nid-de poule. Bonin l’atteignit au même moment qu’Alphant. Quand ils le retournèrent, Milo revint à lui, miraculeusement sain et sauf. Mais ça n’était pas le cas de la fille, étendue non loin, près de la bordure du trottoir. Le souffle de l’obus avait soulevé la chaussée sous eux et les avait projetés en l’air. Sa nuque s’était brisée sous l’impact de sa chute. Alphant se mis à pleurer et hurla de désespoir. Milo n’avait rien vu de tout ce qui était arrivé, mais quand il entendit ce cri, son ventre se noua.
Il se releva, et il sut que quelque chose d’horrible s’était produit, bien avant de la voir étendue morte. Quelque chose de monumental, quelque chose d’atroce, plus atroce encore que tout le carnage et la  mort autour d’eux.
Quelque chose d’impie.

Le roman de clôture du cycle de la Sainte était attendu et Abnett a encore une fois relevé le défi avec brio. Une vague d’espoir a déferlé sur les Mondes de Sabbat : partout se répand la nouvelle de l’apparition d’une jeune fille prétendant être la réincarnation de la sainte. Malgré certains doutes au sein du haut commandement, cette femme s’avère être la figure de ralliement parfaite pour les troupes impériales en difficulté. Mais les forces du Chaos ne sous-estiment pas la menace qu’elle représente, et lorsque leurs plus redoutables assassins reçoivent pour ordre de la tuer, il revient au commissaire Gaunt et à ses hommes de former la dernière ligne de défense.

Le décor est planté, enfin ! Oui, enfin nous allons voir apparaître cette Sainte dont le nom illustre ce cycle et qui jusqu’à présent semblait guider les Fantômes de loin.  Ce nouveau personnage était de toutes manières attendu vu le nom de la série, mais tout de même le choix de ne faire apparaître la Sainte que dans le dernier tome est une réussite car elle en est d’autant plus appréciée.

Le scénario est captivant de bout en bout, mêlant, miracles, remise en cause de la foi, sacrifices et trahisons ! Le 1er et Unique sera a jamais changé par cette aventure.  Préparez vous à un rythme harassant, notamment le temps que les fantômes atteignent le lieu de pèlerinage de la Beati, et ce avant les sbires du chaos avec lesquels la course poursuite est lancée.

La seconde partie du roman se clôt en apothéose, avec une bataille sous la forme d’un siège visant à protéger le lieu de pèlerinage de la Sainte. Cependant, la mission des Fantômes ne s’arrête pas là, en effet, ils se doivent également de protéger cette dernière, qui habitée par un feu sacré se lance au beau milieu des combats.

Cette bataille est d’autant plus magnifique pour clore ce cycle, du fait que les fantômes se trouvent largement en sous nombre et que le lieu de pèlerinage n’est pas fortifié à proprement parlé. De nombreux fait d’armes héroïques face à un ennemi déchainé en perspective.

Les plus

  • Le scénario haletant, qui fait en sorte que le livre n’a pas ou peu de périodes creuses.
  • Le chaos et les traîtres sont punis et de fort belle manière.
  • Un personnage sous la forme de la Sainte qui sort de l’ordinaire dans cette série et agit donc sous la forme de guest, je vous rappelle qu’il n’y a pas ou très peu d’Astartes dans cette série.

Les moins

  • Peu de surprises, un scénario bien ficelé mais tout de même assez attendu.
4/5
Dan Abnett, en termine avec ce cycle II en nous laissant le souffle coupé, ce cycle a légèrement perdu en puissance et parfois on pouvait avoir l’impression que l’histoire se répétait et que seule les planètes changeaient. Mais ce tome relève les trois précédents et apporte toutes les réponses aux questions issues des précédents. Contrat réussi et vivement la suite donc !