Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de The Tranzia Rebellion - Episode 2 par Priad

Publié le Samedi 6 septembre 2014 | 7 révisions avant publication | 1 correction après publication

Tranzia Rebellion épisode II poursuit la trame introduite précédement exactement là où nous l’avions laissée. C’est après l’atterrisage forcé dont nous avions été témoins que l’histoire se poursuit, toujours écrite ici par CZ Dunn. Rappelons-le cette nouvelle série se présentant sous plusieurs mini-épisodes inférieurs à dix minutes a été écrite par 6 différents auteurs et j’ai personnellement hâte d’écouter l’épisode suivant scénarisé cette fois-ci par George Mann afin de pleinement toucher à ce concept si particulier.

En ce début d’épisode nous nous concentrerons sur un personnage que nous avions brièvement entendu la fois précédente mais dont l’importance est surement capitale puisqu’il n’est autre que le Maitre de Chapitre des Doom Eagles, Haeron. A son arrivée sur Tranzia, il sera accueilli par la canonesse Elesca, une femme dont le ton ferme mais juste n’échappera à personne. Ces derniers se dirigeront ensuite vers la forteresse du monastère mise en place pour récupérer les nouvelles recrues du Chapitre. Cette première scène très courte nous permettra de nous familiariser avec ces deux personnages, mais c’est véritablement dans la seconde partie de ce radio play que nous témoignerons de l’élément déclencheur qui va tout changer.

C’est durant le discours de cérémonie d’Haeron sur l’importance du conseil et de Tranzia pour le Chapitre des Doom Eagles que tout va vaciller. La très grande force de cette scène viendra surtout du contraste entre le calme apparent regnant dans la foule et la soudaineté de la rébellion après qu’un homme s’écrit «Mensonge ! Pour un meilleur Dieu !!!»

Les bolts vont fuser et la violence de la scène se ressentira grâce à tout le talent de Heavy Entertainment pour nous dépeindre des images avec des sons. Il sera néanmoins dommage que ce second épisode s’appuie sur une construction similaire, à savoir un dialogue d’ouverture plutôt calme avant que l’action ne crève nos tympans et l’audio ne finisse sur un cliffhanger.

La justesse des voix et la qualité des éléments sonores qui nous entoure sont toujours aussi bluffantes et la scène de chaos finale rend vraiment très bien. J’ai aussi su apprécier le discours du Maître de Chapitre mettant en exergue l’histoire même des Doom Eagles il y a 3 000 ans sur cette même planète, alors qu’ils purgeaient Tranzia de la présence de xenos. Une période que certains se remémorent comme le temps de l’Annihilation ou de la Grande Extinction.

Avec cet épisode II, on commence vraiment à remettre les choses dans leur contexte et l’on comprend que les différents détails donnés dans le premier épisode ont en réalité leur importance, comme la fouille pour obtenir des artefacts xenos et l’incident à bord du vaisseau ayant causé son violent atterrissage. La trame semble lancée et la Black Library a maintenant toute ma curiosité concernant la suite des évènements, même si ma note reste un peu en retrait.

Les plus

  • La chanoinesse nous est introduite, hâte de la retrouver.
  • Des détails sur les Doom Eagles.
  • Le bruit du vent dans la première scène en dit long sur la maitrise d'Heavy Entertainment à nous immerger.

Les moins

  • Peu d'élements nous permettent de deviner la suite.
  • Un épisode II construit sur le même modèle que le premier.
3.5/5
La trame se poursuit et s'annonce effectivement sous le signe "Space Marine Battles". Les Doom Eagles sont au premier plan et l'on risque d'avoir pas mal de fluff et d'action.