Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Les Fantômes par Drystan

Publié le Lundi 27 janvier 2014

Lark ! » Il lui désigna le haut de l’escalier. « Un petit tour de magie à ta sauce serait pas de refus ! ». Larkin s’essuya la bouche et s’étira calmement les muscles du cou à l’instar d’un pianiste sur le point de jouer, puis alluma sa lunette de visée nocturne, un petit détecteur thermique dont il usait dans les forêts de Tanith pour chasser le larisel.
En balayant le haut du petit escalier, il trouva une tache de chaleur émanant de derrière le coin du mur.
D’autres l’auraient visée en la prenant pour la trace corporelle du servant de la mitrailleuse. Larkin n’était pas de ceux là. La source de chaleur était la gueule de l’arme, ce qui plaçait le tireur environ soixante centimètres derrière,  un  peu plus à gauche.
« Une bouteille de sacra qu’il le touche en pleine tête, » murmura Corbec en voyant Larkin se ramasser sur lui-même.
« Tenu, » accepta Varl. Larkin pressa la détente. Une unique décharge traversa le mur en haut de l’escalier.Ils se présentèrent à découvert, d’abord avec précaution, mais sans essuyer de nouveaux tirs. En se couvrant mutuellement, ils gravirent les marches quatre à quatre et dépassèrent le palier où le cultiste gisait mort, affalé sur sa mitrailleuse, une moitié de sa tête dispersée derrière lui. Corbec sourit et Varl soupira.

Le tome 2 des fantômes de Gaunt laissait espérer un bon moment de lecture après le bon départ des aventures du premier et unique de Tanith. Et bien je n’ai pas été déçu. Sachant que les trois premiers tomes des fantômes sont répertoriés comme étant la trilogie de la fondation il est aisé de se dire qu’ils seront la pierre angulaire sur laquelle les aventures futures vont reposer.

Sur ce point le livre tient toutes ses promesses, alors que dans le premier, les introspections et les flashs back étaient l’apanage du Commissaire Gaunt. Cette fois-ci alors que les fantômes sont coincés dans une guerre de tranchées digne des anciennes bataille de 1914 sur Terra, nous allons entrer dans les souvenirs de nombreux fantômes, Gaunt inclus.

En effet, pendant que le régiment est coincé sur Monthax, participant comme il peut à la guerre de positions qui s’y tient aux côté d’autres régiments impériaux, les hommes du 1er et Unique ont largement le temps de penser entre deux assauts. Mister Abnett nous fait alors partager quelques faits d’armes que les fantômes ont accomplis entre Magna Epsilon (voir tome 1) et Monthax. Entre autres, les colonel Colm Corbec, le Major Rawne, le médecin-chef Dorden le jeune Brin Milo, le colossal Bragg et son autocanon favori, sans oublier Larkin-le-dingue, Mkoll et Caffran sont mis en avant.

Dans la première partie du livre nous en apprenons beaucoup sur les personnages qui seront récurrents au début de la série, Dan Abnett jongle de manière très fluide d’un théâtre d’opération à un autre, nous aurons droit à plusieurs type de confrontations, des escarmouches, des opérations type guérilla, une prise de bâtiment fortifié… Le tout avec des transitions qui se font en douceur et des rappels à  la situation actuelle des fantômes omniprésent.  La deuxième partie suit plus l’intrigue et nous ramène plus sur Monthax où les fantômes vont avoir à faire  avec un régiment de nobles pompeux nommés les Sangs Bleu de Volpone menés par Noches Sturm, personnage qui ne devrait pas vous laisser indifférent.

Les différences notables entre ces deux régiments vont faire place à une sérieuse compétition pour savoir lequel est le plus compétent au combat. Je vous laisse donc découvrir cela au fil d’une lecture qui se fait relativement rapidement,  tant  l’auteur a un style fluide et entraînant.

Les plus

  • Nous découvrons que les fantômes, bien qu’ils soient un régiment « léger » sont capables de se sortir de presque toutes les situations.
  • L’intérêt porté par l’auteur aux personnages fanions du régiment.
  • Gaunt est un peu moins mis en avant et c’est pas trop mal selon moi.
  • Le réalisme des conflits.

Les moins

  • La fin du livre, le scénario sur Monthax est intéressant mais ne semble pas assez exploité, il aurait mérité d’être approfondi.
  • Que ceux qui s’attendent à un scénario génial à la sauce Abnett ne s’attendent pas à un chef d’œuvre, ici n’est pas le rôle de ce tome.
3.5/5
Les Fantômes est donc un excellent roman dans l’optique où celui-ci remplit son rôle à merveille. Il nous présente les éléments importants du régiment en donnant de la profondeur à de nombreux personnages. Il respecte donc parfaitement l’idée de la première trilogie. Désormais les choses sérieuses peuvent débuter.
Les autres opinions :