Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

The Master of Mankind : Ce que l'on sait du prochain Aaron Dembski-Bowden

Edit 14/09/16 : Le roman sera disponible au Black Library Live 2016 en présence d’ADB lui-même. Et en attendant, la couverture est disponible :

The Master of Mankind (HD Cover)

The Master of Mankind, Le Maître de l’Humanité, est un roman de l’Hérésie d’Horus annoncé il y a de cela quelques années. Sans connaitre le contenu exact du livre, nous savions à l’époque qu’Aaron Dembski-Bowden serait en charge de l’écriture et que le roman concernerait de près ou de loin, l’Empereur (cf : le titre).

Ne pas confondre d’ailleurs ce tome avec Echo of Imperium illustrant Sanguinius sur sa pochette mais n’étant qu’un recueil de nouvelles prévu pour Septembre.

Echoes

Connaissant ADB avec sa passion de Warhammer 40K et son aversion pour les deadline, nous n’attendions pas le roman de sitôt. L’ayant déjà écouté durant les séminaires de la Black Library à Nottingham, il est clair que la pression de l’éditeur pour lui remettre en main le produit final dans les temps n’a que très peu d’effet sur cet auteur. Avec La Griffe d’Horus et son délai de plusieurs mois, l’auteur semble favoriser la qualité au détriment de la quantité. Une approche que nombreux d’entre nous trouverons honorable et plus qu’appropriée au vu de certaines stratégies commerciales douteuses que nous voyons de la part de l’éditeur. C’est donc avec son rythme propre qu’ADB écrit ses histoires, et force est de constater que son lectorat n’a jamais regretté l’attente.

La semaine dernière ADB confirma d’ailleurs au travers d’un post Facebook que son roman The Master of Mankind, avait été envoyé en impression. Avec une pareille nouvelle, nous devrions en savoir plus très bientôt sur une possible date de sortie, ainsi qu’avoir un aperçu de la couverture faite par Neil Roberts. Dans l’attente nous pensons que ce nouveau tome abordera l’Empereur et la rupture du portail de la toile sur Terra, par les Démons. En tout cas ce sont bien les pistes laissées par ADB sur son blog.

De plus, ce dernier s’étant exprimé sur le forum Chainsword & Bolter il y a de cela pas mal de temps, voici ce qu’il partageait.

Il est l’Empereur. Si quelque chose est mentionné à son propos dans le fluff, alors cela sera inclus dans Master of Mankind. Ce grand Monsieur a beaucoup d’inconsistances jusqu’ici qui nécessitent d’être justifiées, mais un roman abordant son point de vue où vous le verriez se balader sur Terra en s’excusant et expliquant ses décisions serait le vernis très fin d’une histoire sans intérêt. Je ne veux pas être dans sa tête. Je me fiche de ce qu’il pense et pourquoi. Je ne pense pas que nous méritions de le savoir ou même que nous puissions le comprendre d’ailleurs.

Ce qui m’importe par contre c’est l’impact de son Imperium naissant et émergent. L’impact sur ses fils et ce que cela fait d’être l’un de ses proches. Quelle sensation cela fait-il aussi de se battre à ses côtés, de voir et témoigner de l’histoire de son arcane/alchimie/magie, ses plans, etc… Il m’intéresse aussi de savoir comment il converserait, ce qu’il dirait et si notre esprit filtrerait son message pour le rendre compréhensible pour nous mortels.

C’est un homme qui fut presque étranglé par un Ork, et pour lequel son puissant cadavre continue d’émettre un cri psychique depuis 10 000 ans telle une épée de lumière transperçant le Warp lui-même. C’est un homme qui a vu le début de plusieurs ères mais aussi leur fin ; l’émergence de cultures et leur chute. Il a conquis le berceau du monde avec ses barbares technologiques pour ensuite étendre son emprise sur la galaxie tout entière. Cela fut seulement possible grâce à la force de ses super soldats fabriqués à l’aide d’anciennes technologies d’un Âge d’Or oublié. Il a menti à ses fils et agit d’une manière qui pourrait sembler inimaginable pour un Père, même si nous savons que tout cela fut une décision murement réfléchie. Il fit un choix qui pour nous semble être une folie pure étant donné les capacités de ceux qu’il essaya de duper, s’adressant à la créature psychique la plus puissante (après lui-même) de la manière suivante: «Hey, Magnus laisse le Warp tranquille maintenant.» Et ainsi de suite.

Comme je l’ai indiqué auparavant, il m’importe peu de voir les choses de son propre regard. Il est l’Empereur. Sa perspective ne rentrera jamais en compte lorsque mon stylo se posera sur le papier. Cependant je serai grandement intéressé par comment interpréter sa présence, et comment ceux qui l’entourent interprètent ce qu’ils pensent être son point de vue. Je veux savoir comment les autres le perçoivent et ce qu’il choisit de partager avec eux ; le ressenti de vivre à la même époque que l’Empereur ; des gens qui, bien heureusement, voient la logique de ses choix, ou du moins l’acceptent plutôt que d’être mystifiés par son charisme.

Aborder «Big E» de façon indirecte est donc un choix d’écriture audacieux, mais on serait presque déçu qu’il préfère ne pas tenter l’expérience. On peut rire des tweets ou il explique que son travail est de donner vie à des passages épiques et glorieux de l’histoire de l’Hérésie d’Horus, mais outre l’éditeur il devra indirectement rendre des comptes à tous les fans qui attendent les prochains romans et le début concret de l’arc du palais de Terra. Espérons qu’il ne bottera pas trop en touche, au pire on se consolera avec la suite de la Griffe d’Horus.

Pour terminer sur les éléments dont l’auteur a bien voulus lever le voile, voici un tweet de Septembre 2015 nous teasant un personnage du roman. L’information est limitée mais vous reconnaîtrez en effet une Sœur du Silence. De quoi rendre heureux Maestitia.

  • Publié le Samedi 13 août 2016
  • 2 révisions avant publication
  • 5 corrections après publication
  • Par ♦ Priad ♦