Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation

Retournez au Mont Deathfire avec Nick Kyme

Cela faisait déjà plus d'un an que Deathfire le tome 32 de la série de l'Hérésie d'Horus était sorti et alors que les publications de la Black Library commençaient à ralentir à l'époque, la traduction des dits tomes aussi.

Et ce n'est pas la participation de Julien Drouet, le traducteur des tomes de l'Hérésie d'Horus depuis ses débuts, à l'émission Tout le Monde veut prendre sa place qui a aidé. Fidèle au poste une nouvelle fois, il s'est donc attelé à la traduction de Deathfire maintenant intitulé Retour au Month Deathfire.

Retour au Mont Deathfire (couverture française)

Il est étrange que les titres se voient modifiés ainsi pour nous public français mais gardons bien en tête que même si le traducteur soumet des idées de titre, c'est bien l'éditeur qui conserve la décision finale de le modifier ou bien de le conserver.

Par exemple Scars ("Cicatrice") était devenu White Scars dans sa version française ; Unremembered Empire (L'Empire Oublié) quant à lui fut changé en Imperium Secundus.
Avec Deathfire, la Black Library n'a surement pas voulu conserver un titre à la sonorité trop anglo-saxonne et a donc ajouté un peu de contexte au terme, car c'est bien en brulant dans les flammes de cette montagne sur Nocturne que Vulkan est censé revenir à la vie. Alors vérité ou bien légende urbaine, il vous faudra lire ce tome pour le découvrir.

Il sera d'ailleurs agréable de voir que les Salamanders eux-mêmes partageront certains doutes concernant la véracité de cette croyance et les lecteurs pourront facilement se reconnaitre dans leur questionnement et choix.

Le roman sortira donc ce mois-ci et nous vous invitons à lire la critique si vous ne l'avez pas encore fait. N'ayant pas du tout aimé Vulkan est Vivant à cause de son rythme, son style, mais aussi de certaines idées en dents de scie, j'ai bien plus apprécié ce second tome de la trilogie sur Vulkan, mieux équilibré dans l'ensemble à mes yeux.

Si vous avez aimé :
Donnez votre avis :