Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Les Seigneurs de Mars par Maestitia

Publié le Samedi 18 janvier 2014 | 3 corrections après publication

- Mais que veut-il alors ? demanda Kotov.
 — Vous avez entendu ce qu’il veut, répondit Anders. Il désire que les hommes de ce navire soient traités comme des être humains. Ne vous méprenez pas, ces hommes de bords sont des serviteurs légitimes du Mechanicum et ils sont ici pour accomplir leur boulot, tout comme chacun des scélérats qui ont rejoint mon régiment. Mais ce que tout officier Cadian sait, et que le Mechanicum a oublié, c’est que la bonne façon de tirer le meilleur d’un homme n’est pas de le battre à mort avec un bâton, mais de le battre suffisamment pour qu’il continue de courir après la carotte qui est devant lui.
 — Une telle idée est hors de propos, répondit Kotov, horrifié à l’idée d’entrer dans des négociations avec des serviteurs. Ce sont des travailleurs résistants, liés aux ambitions de l’Adeptus Mechanicus et à la volonté de l’Omnimessie. Leur permettre de croire que leur demande puisse aboutir reviendrait à briser avec des milliers d’années de tradition. Cela ne peut être fait. Je refuse d’entretenir une pareille absurdité.
 — Je ne pense pas que vous ailliez le choix, répliqua Anders. Dans deux heures, ce vaisseau chutera à moins que vous n’offriez quelque chose pour convaincre Abrehem Locke à remettre au travail tous les serviteurs.
 — Vous pensez que je devrais me tenir devant ces… grévistes et écouter leurs griefs?
Anders secoua sa tête et répondit, non Archimage, je pense que ces négociations requiert un visage humain.

Enfin le second tome de cette trilogie martienne qui s’annonce tout simplement ahurissante. Le premier opus m’avait emballé par son originalité., sa multitude de personnages, sa trame scénaristique ainsi que ses mystères. Et bien sachez que notre cher Graham McNeill remet le couvert !

Nous voilà de nouveau avec du Titan, du Black Templar, du Cadian, du Rogue Trader et bien sûr, du Mechanicum. Dans ce volet, l’auteur aura l’occasion d’approfondir les objectifs de chacun, car voyager loin du phare de Terra est aussi hasardeux que périlleux. A quoi bon s’aventurer au-delà de l’Astronomican ?
Chaque membre de l’équipage gardera farouchement ses secrets et tentera de masquer la vérité tout au long du périple.

Ce roman est dans la même veine que le premier. Evidemment, l’intrigue évolue et les conséquences de certains choix seront décisifs car la fin approche, et elle approche de façon inéluctable aussi bien que la tension et les enjeux ne feront qu’augmenter au fil de la lecture. Je n’irai pas jusqu’à dire que nous sommes face un roman à suspens, car les batailles y seront toujours présentes, mais quelles batailles ! Je peux vous assurer que tous les affrontements des Seigneurs de Mars sortent de l’ordinaire.
Et c’est réellement le point fort de cette saga : du neuf.

Cette fois, nous en apprendrons beaucoup plus sur Le Souffle des Dieux, cette arme si prodigieuse qu’elle est capable de consumer les astres et les soleils à une vitesse effrayante. Ajoutez à cela une révolution au sein même du Speranza, des Eldars toujours aussi présents, à l’affûts et prêts à torpiller les plans de l’Adeptus Mechanicus : une technologie aussi puissante ne doit jamais tomber entre les mains de Mon-Keigh. L’auteur passera du temps à approfondir le background de certains protagonistes, ce second livre lui permettant de nous offrir entre autre, l’origine de ce mystérieux acroflagellant…

Vous aimez les péripéties? Alors vous allez être servi. Malgré quelques scènes que j’ai trouvé un peu tirées par les cheveux, ce second tome remplit parfaitement son office. On continue ce voyage fabuleux à travers la voie lactée et ses mystères, tout en se rapprochant du but, la fin est proche et avec elle, beaucoup de masques vont tomber et de nouvelles destinés vont voir le jour… La fin du roman est construite de façon crescendo : tout va plus vite, les événements, les réponses, les rencontres et les enjeux ! Le troisième et dernier tome devra conclure en apothéose !

Les plus

  • La tension monte, le suspens est à son comble.
  • Impossible de prévoir les péripéties, c'est une saga unique en son genre.
  • Les masques commencent à tomber pour notre plus grand plaisir.
  • Une révolution de serviteurs ? Il fallait oser et j'aime l'audace !
  • Une fin qui vous fera rager d'attendre le dernier opus !

Les moins

  • Certains passages m'ont semblé un peu exagérés, je ne pensais pas les Titans aussi souples et agiles.
4.5/5
Malgré les rares baisses de rythme, Les Seigneurs de Mars est captivant et brille toujours par son originalité et ses mystères. Le savoir, c'est le pouvoir et on n'en aura jamais assez !