Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Exhumed par Priad

Publié le Samedi 8 février 2014

La force de la bête écrasant Chypron était impossible à combattre, mais il mit tout ses efforts pour s’y oppose. Ses puissantes articulations commencèrent à trembler. Un piston à l’intérieur de sa jambe droite céda. Son moteur commença à crépiter et tousser sous la pression.
‘Ne reste pas en dessous de moi, Raven Guard,’cria-t’il.’Je ne peux pas la contenir plus longtemps.’
Zeed tenta de reculer de quelques mètres, puis s’arrêta net.
Non, se répéta-t-il à lui-même. Pas aujourd’hui. Pas pour une bête qui ne peut pas penser toute seule.
‘Corax, protège moi,’murmura-t-il, avant de courir en direction du massif tyranide en forme de ver.
‘Victoris aut mortis ! La victoire ou la mort !’
Il passa sous le bras droit du Dreadnought, glissant sur ses genoux, et avec ses griffes tendues en face de lui, plongea dans la bouche béante de la bête.

Seconde nouvelle mettant en scène la Team Talon de la Deathwatch, Exhumed vous plongera sur un monde abandonné où nos héros auront pour mission d’encadrer le transport d’un xenos. Afin de rendre la nouvelle plus palpitante (et croyez-moi elle l’est), Steve Parker nous fera surtout vivre la partie de chasse de cet énorme tyranide qu’il faut capturer vivant à tout prix. Les motifs d’une telle capture étant classés secrets par l’Inquisiteur Sigma, la Kill Team n’aura d’autre possibilité que de s’en tenir aux ordres.

L’Inquisition passe vraiment pour être une organisation aussi machiavélique et sans cœur que le Mechanicum finalement. D’ailleurs quelques Adeptus Mechanicus auront leur second rôle dans ce récit puisqu’ils désireront mettre la main sur un très ancien artefact. Le panel des personnages est donc assez vaste pour une simple nouvelle.

En une vingtaine de pages, l’auteur réussit à amener l’histoire d’une manière très naturelle, démarrant par un premier quart plutôt calme, où les enjeux de la mission sont expliqués et le contexte décri, avant de poursuivre avec la partie de chasse de ce Tyranide que personne n’arrive à identifier réellement. L’équipe Talon nous le décrira comme un trygon ou un mawloc, sans en être vraiment certain. Du côté de l’action, je n’y ai trouvé rien à redire, les dialogues des personnages pendant le combat dynamisant encore les scènes. Steve Parker est peut être finalement pour la Deatwatch, ce qu’Andy Smillie est pour les Flesh Tearers, un auteur au style épique et très imagé.

Nos héros auront bien des difficultés à attraper cette bête vivante et il est pour le moins intéressant de voir que l’auteur n’hésite d’ailleurs pas à sacrifier ses personnages sans préavis. Un sentiment que les lecteurs de la saga Des Fantômes de Gaunt doivent bien connaitre.

Sans en dire trop, la mission sera loin d’être un indéniable succès, une situation originale qui met bien en avant que les Space Marines ne sont pas toujours gagnants. La nouvelle (disponible en VO) se lit rapidement et d’un trait, tant l’auteur à réussi à insérer plusieurs rebondissements. Le niveau d’anglais, assez accessible ne devrait pas vous empêcher de lire une telle histoire, avant de démarrer le roman Deathwatch. Bien sûr, aucune des deux nouvelles ne pourra être perçues comme une préquel au roman puisqu’elles en sont en réalité la suite, mais il est toujours intéressant de découvrir comment un auteur à créer ses personnages avant de les insérer dans un contexte ‘roman’.

Steve Parker avait déjà attiré mon attention avec Headhunted et remet le couvert avec Exhumed, réussissant à lier plusieurs trames (tyranide, Mechanicum, Inquisition, Eldar, Deathwatch) en quelques dizaines de pages. Un point que j’espère sincèrement retrouver dans son roman.

Les plus

  • Un scénario avec pas mal de bonnes idées.
  • Une partie de chasse excitante.
  • La présence de l’Inquisition et du Mechanicum.
  • Des personnages aux traits et mentalités bien différents.
  • Une très bonne entrée en matière pour le roman Deathwatch (qui se passe avant néanmoins).

Les moins

  • La mort de mon personnage favori.
4.5/5
Steve Parker donne réellement l’impression que les meilleurs Astartes sont nécessaires pour réussir cette mission, un contexte on ne peut plus crédible lorsque l’on parle de la Deathwatch. Exhumed est donc une vraie réussite que je vous invite à lire pour ses moments de bravoure et ses personnages qui donnent le ton même de l’histoire.