Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Wolf Hunt par Priad

Publié le Samedi 13 février 2016 | 8 révisions avant publication | 1 correction après publication

Comme avec tous les romans de la Black Library, et plus particulièrement ceux de l’Hérésie d’Horus, il y a toujours deux écoles qui s’affrontent. Tantôt ceux ayant aimé un tome en particulier, tantôt ceux-ci opposants avec force et véhémence. Il n’y a évidemment pas de vérité absolue, nos attentes étant propres à chacun. Il n’y a qu’à voir ma critique de Vulkan est Vivant et celle de Maestitia pour comprendre que nos expériences de lecture furent très différentes, ou encore le désaccord autour de Prospero Brûle (qui fait encore couler de l’encre à la rédaction). Je m’attellerai personnellement à ce tome-ci tôt ou tard. Les qualités intrinsèques d’un roman sont bien subjectives et celui qui nous intéresse aujourd’hui a fait parler de lui à sa sortie avec son erreur temporelle que beaucoup jugèrent inacceptable.

Les Morts Oubliés écrit par Graham McNeill eut un accueil assez mitigé à sa sortie. À une certaine époque la série faisait du surplace mais nous avions enfin eu droit à de bons romans comme Un Millier de Fils, Le Premier Hérétique, et Prospero Brûle. Avec ce nouveau tome mettant au centre de sa trame un astropathe, il y avait de quoi surprendre. A l’époque je démarrais le roman avec beaucoup de curiosité et une dose d’optimisme mais cela ne suffit pas me faire oublier la longueur de cette enquête. Pour rappel Kaï Zulane se retrouvait dépositaire d’un secret qui pouvait changer la face du conflit qu’est l’Hérésie d’Horus. De manière inattendue Kaï Zulane se voyait donc partager sa fuite avec des personnages haut en couleur, comme Severian le Luna Wolf pour ne nommer que lui.

Je vous invite à lire la critique de Maestitia sur ce roman pour plus de détails, surtout que je m’apprête à spoiler ce dernier sans vergogne, alors à bon entendeur. Car ce qui nous intéresse aujourd’hui est la fameuse boulette temporelle, qui justifia, elle, la sortie de l’audio drama Wolf Hunt.
Le warp s’était donc enflammé avec Les Morts Oubliés puisque l’auteur mettait les évènements d’Istvaan V avant la venue de Magnus sur Terra afin d’avertir son Père (scène précédemment vue dans Un Millier de Fils d’ailleurs).
Severian par exemple avait pu s’enfuir des geôles de Terra uniquement après ce breakdown psychique causé par l’arrivée de Magnus pour annoncer la trahison de son Frère Horus, alors qu’il avait initialement été emprisonné suite à l’annonce de cette même traitrise. La légende veut que cette incohérence temporelle fût tellement grosse que la Black Library n’eut pas d’autre choix que de demander à Graham McNeill d’écrire un audio drama censé remettre les choses dans l’ordre et surtout justifier une telle erreur. L’existence même de cet audio est donc basée sur cette faute.

Si comme moi vous êtes à ce stade dubitatif, la suite ne va pas s’arranger. Tout d’abord parce que l’histoire est encore une longue chasse à l’homme, mais surtout parce que je n’ai pas cru une seule seconde à la justification de la fameuse boulette par Graham. De plus, ladite scène tant attendue n’arrivera que dans les 10 dernières minutes de l’audio, comme pour démontrer la légitimité de ce dernier et oublier qu’à la base, Wolf Hunt n’avait pas lieu d’être.

La construction de Wolf Hunt est somme toute classique. Les premières minutes serviront d’introduction afin de vous présenter Yasu Nagasena, un chasseur de primes très inspiré des Samourais. La musique typiquement asiatique servira d’ailleurs à accentuer de manière positive ce parti pris. L’auteur tente de nouvelles choses et on aime ça.
Cependant, la suite des évènements va s’avérer bien différente, Graham nous contant une énième chasse au Space Marine dans les bas fonds de Terra. La partie de chasse aura lieu dans la ville de Petitioner où Severian, un des personnages principaux de Les Morts Oubliés, tentera de survivre afin de quitter les lieux. Il est intéressant que ce Luna Wolf ayant gardé un œil éloigné sur l’Hérésie ne puisse croire à la trahison de son Primarque. D’ailleurs son status de Luna Wolf en dit long puisqu’il ne se fera jamais appeler un Sons of Horus. Severian fut le seul survivant du groupe des morts oubliés et Wolf Hunt poursuit donc la trame de ce tome afin d’y apporter un final.

Le studio Heavy Entertainment tentera de donner une ambiance glauque à cette trame, mais le manque de variété aura un certain mal à divertir. L’un des points faibles de cette production sera sa narration d’ailleurs. David Timson sera un narrateur très convaincant mais le manque de dialogue donnera à cet audio drama une forme d’ebook assez désagréable. Il sera facile de décrocher à la première écoute, l’anglais n’étant pas des plus accessibles, en plus d’une narration assez rapide.

Si vous ne désirez pas vous faire spoiler vous devriez cesser la lecture de cette critique dès maintenant. Mais si bien au contraire vous êtes fougueux et désirait participer à la discussion qui va suivre, ces lignes vont vous intéresser.

les dernières minutes de l’audio se concentreront donc sur l’erreur temporelle visible dans Les Morts Oubliés. Severian et Nagasena se retrouveront enfin face à face, mais une nouvelle pièce s’avancera sur l’échiquier, le Sigillite. Ce dernier sera très bavard pour le coup. Même si Dorn avait originellement mis un contrat sur la tête de Severian, un autre destin attendra notre héros, celui de rejoindre Garro et ses Chevaliers Errants. Gardons en tête que Severian sera d’ailleurs plus tard au côté de Loken dans La Bataille de Molech.

Nagasena s’interrogera sur la raison de ce retournement de situation, mais le Régent de Terra a plus d’une corde à son arc. Severian est un psycker au grand pouvoir et il pourrait bien s’avérer utile dans la guerre silencieuse que Malcador tente de gagner. En réalité le pouvoir de Severian a profondément grandi depuis l’attaque de Magnus le Rouge sur la forteresse de Terra.
Nagasena sera confus après une telle annonce, l’attaque psychique de Magnus pour alerter son Père n’eut lieu il n’y a que quelques jours.

Pour un regard extérieur cela peut paraître ainsi, dira Malcador, mais cet évènement eut en réalité lieu il y a deux ans de cela.

C’est avec cette simple phrase que l’auteur espéra remettre les choses dans l’ordre. Je dis «espérera» parce que sauf erreur de ma part cette annonce n’a aucun sens. Si le message de Magnus avait atteint Terra il y a deux et que Severian avait été enfermé à cause du fait qu’il fasse partie d’une légion traitre (après Istvaan V), alors certainement l’Empereur était déjà conscient de la trahison de son fils Horus ? Nous savons que les voies du Warp sont impénétrables et qu’un possible écho peut toujours revenir heurter le Palais de Terra, mais il sera difficile de croire à toute cette histoire.

S’il y avait bien une seule chose que nous apprenions avec Les Morts Oubliés, c’est que Kaï Zulane arrivait à la toute fin de son aventure à communiquer avec l’Empereur lui-même pour confirmer la véracité de la prédiction de Magnus. Pourtant cela ne s’intègre pas avec l’emprisonnement de Severian faisant partie d’une légion traitre, au tout début du roman. Une chose est sur, en voulant recoller les morceaux, l’auteur a aussi mis en danger la cohérence de son roman.

Finalement, avec ou sans erreur cet audio drama ne vous divertira pas beaucoup. On ressentira un certain effort de Graham Mcneill en termes d’écriture afin de donner vie aux personnages, mais l’histoire restera extrêmement en retrait avant l’impact de la révélation finale. Aucun roman de l’Horus Heresy n’a eu droit à un épilogue, encore moins sous forme audio. De ce fait la légitimité même de l’œuvre est remise en question avec cette approche et vous aurez vous aussi bien mal à y croire.

Les plus

  • Un héros samouraï.
  • Severian va rejoindre l'équipe Garro.
  • Le Caméo du Régent de Terra.
  • Un audio qui cloture Les Morts Oubliés, l'intention était bonne.

Les moins

  • Manque de variété dans les ambiances.
  • La voie de Nagasena est une horreur.
  • La quenelle temporelle. Mouais.
  • Un audio drama qui clot un roman de l'Hérésie, c'est une première.
  • Une narration interminable.
2/5
À la sortie des Morts Oubliés, certains avaient cru que cette erreur temporelle fut volontaire. Je ne le pense pas. Cela complexifie de manière artificielle toute l'histoire, sans réel intérêt, et alors que Wolf Hunt remet les choses dans l'ordre, la construction de l'audio drama est bien trop évidente. Graham McNeill essaie de nous faire passer cette production pour ce qu'elle n'est pas, une histoire bâtarde.