Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Wolves of Fenris par Priad

Publié le Mercredi 18 juin 2014 | 7 révisions avant publication | 1 correction après publication

- J’ai besoin d’un gantelet, dit Bjorn.
 — Slejek se mit à rire, sa voix résonnant aussi sec qu’un brasier de charbon. « Le Roi des Loups t’apprécie. Il t’a fait envoyé ici j’ai entendu dire. » Il se rapprocha et Bjorn commença à sentir sa puanteur acre. « Ca ne te fera aucune faveur ici. Tu pourrais bien être Seigneur Gunn lui-même, il te faudra toujours attendre en ligne avec les autres. »
Bjorn leva son bras gauche qui terminait en un enchevêtrement de métal tordu. Depuis qu’il avait perdu sa main sur Prospero il n’avait pas encore été possible de forger un augmentique de remplacement et son dernier combat contre l’Alpha Légion avait encore mutilé ce qu’il en restait.
 — Je ne peux pas me battre comme ça, » grogna Bjor alors qu’il tournait son moignon vers la lumière, « pas encore. »
 — J’ai entendu que tu t’étais bien débrouillé malgré tout.
 — J’ai besoin de pouvoir tenir une arme.
Pour la seconde fois, le rire du maitre des forges résonna. « Plus qu’une ? »
 — C’était le bras avec lequel je maniais mon épée !
 — Tu ferais mieux d’apprendre  à utiliser l’autre dans ce cas.

Chris Wraight est connu pour son travail sur les Space Wolves. Roman, nouvelle, eshort et audio drama, ce dernier a déjà imaginé ces Space Marines sous tous les formats. Cette anthologie éditée par la Black Library réunie pas moins de 7 histoires se concentrant sur les Loups de Fenris. Fan de la VIème légion, ce petit recueil de nouvelles est peut-être pour vous, surtout qu’il permet de lire en format papier des nouvelles qui jusque là n’étaient sorties qu’en ebook.

C’est donc aux détracteurs de l’ebook que s’adresse ce livre, mais pas uniquement car Chris Wraight a écrit sur les Space Wolves au travers de différents points de vue, sur différents personnages et à différentes époques. Ce recueil vous propose donc plusieurs de ces histoires, une variété que les amoureux de peau de bête et les curieux de la légion de Leman Russ sauront apprécier.

L’intégralité de ces nouvelles ayant été critiquée individuellement, je vous réfèrerai aux dites critiques pour de plus amples détails. Réunissant deux nouvelles, quatre eshorts, et un audio drama réécrit pour ne pas être un simple script, Wolves of Fenris va donc vous faire voyager avant, pendant et après l’Hérésie sur différents lieux d’action.

Bjorn : Lone Wolf

Avec cette première eshort ouvrant le recueil, Chris Wraight nous offre un récit assez mou et peu intéressant sur un Bjorn se battant fougueusement au côté de son Primarque. L’histoire très courte ne permettra pas de développer une réelle trame malheureusement. Malgré le style vif de l’auteur, j’ai ressenti une certaine déception à l’issue de cette histoire, notamment car nous sommes très proches d’un hors sujet sachant que l’étiquette Hérésie d’Horus a été apposée. Il est difficile de voir quel a été l’apport à la saga globalement, le récit étant néanmoins une excellente introduction au personnage de Bjorn, rien de plus. Lire la critique complète de Bjorn : Lone Wolf.

Kraken

Avec cette nouvelle l’auteur va tenter de vous prouver que l’on peut tenir une histoire entière sur un duel de Space Wolf et de Kraken. Entrecoupant son récit de plusieurs flash backs, on apprendra comment ce lone wolf a perdu sa meute, avant de poursuivre ce combat de titan dont rien ne garantit la réussite. Un moment à la fois épique et bien maitrisé. Lire la critique complète de Kraken.

Iron Priest

Seconde eshort, Chris Wraight en dira peu et préfèrera nous placer au côté d’Olvar, un Space Wolf en pleine épreuve pour réussir son ascension auprès de la légion. L’action est clairement au rendez-vous et ne laissera d’ailleurs que très peu de place à l’histoire. Olvar semblera se battre contre une bête, en plein froid fenrissien. Le rendu de la scène sera assez bon, mais l’auteur a déjà su nous offrir mieux que ça. Alors que le combat semble perdu, une tierce personne entrera en jeu afin de mettre fin à l’épreuve, mais peut-on considérer qu’Olvar l’a emporté ? Iron Priest reste très classique dans l’ensemble mais transpirera le Space Wolf, et ça on aime. Lire la critique complète d’Iron Priest.

Wolf’s Claw

Wolf’s claw est le récit le plus particulier de ce recueil puisqu’il se présente comme une nouvelle sur Bjorn, qui n’est sortie qu’en format audio jusque là. Deuxième saut dans l’Hérésie d’Horus, cette histoire aura le mérite d’être plus pertinente en nous présentant un Bjorn ayant perdu son bras sur Prospero et ayant subi l’assaut de l’Alpha Légion. C’est donc un guerrier blessé mais toujours rempli d’honneur que nous retrouvons en plein cœur des forges d’un vaisseau, alors que sa rancœur n’a d’égale que son envie de retourner au combat, mais pas avec n’importe quelle arme. Ayant écouté l’audio et la qualité du travail sonore effectué dessus, je ne saurai que trop vous recommander de l’écouter, la lecture perdant pas mal de magie. Lire la critique complète de l’audio Wolf’s Claw.

Wulfen

Comme son nom l’indique, cette nouvelle abordera ces Space Wolves s’étant transformés en Wulfen. Le mystère les concernant restera entier néanmoins, l’auteur ayant choisi le mécanisme de l’interrogatoire afin de mener l’histoire. C’est donc un homme n’étant plus que le reflet de lui-même qui répondra aux questions d’une Inquisitrice devant faire le point sur les évènements qui se sont passés. Une nouvelle bien sympathique qui nous teasera plus les Wulfen qu’autre chose. Lire la critique complète de Wulfen.

Failure’s Reward

Avec cette nouvelle eshort, Chris Wraight risque de faire couler beaucoup d’encre car quelques flexibilités fluffiques sont au rendez-vous. Néanmoins l’histoire reste surprenante et lève le voile sur ce que peut devenir un guerrier n’ayant pas réussi toutes les épreuves pour atteindre le rang de Space Wolf. Cette histoire reste très originale, peut être trop pour le fan de Space Wolf. Lire la critique complète de Failure’s Reward.

Bjorn : The Fell Handed

Tout comme il l’a ouvert, Bjorn viendra clôturer cette anthologie. C’est donc un autre instant de vie qu’il nous sera donné de voir, alors que Bjorn n’est plus qu’une coquille de métal vide. Envoyé sur le champ de bataille, le dreadnought se battra avec hargne contre un ennemi qui ne lui est pas si inconnu. Avec cette eshort, l’auteur nous révèle encore un instant de vie du grand Space Wolf qu’est Bjorn, une histoire de guerrier contée au coin du feu que vous saurez certainement apprécier. Lire la critique complète de Bjorn : The Fell Handed.

Wolves of Fenris par Chris Wraight réunit un excellent panel d’histoires de différents formats et se présente comme une très bonne occasion de découvrir les Space Wolves, de la recrue au guerrier solitaire, en passant par le véritable héros qu’est Bjorn.

Les plus

  • Une grande variété d'histoires.
  • Le style de Chris Wraight est vraiment efficace en VO.
  • De l'Hérésie d'Horus et Bjorn.
  • Une anthologie s'adressant aux fans comme aux curieux.

Les moins

  • Des nouvelles pas toujours toutes pertinentes.
  • Trop d'eshorts.
4/5
Premier recueil se concentrant sur les Space Wolves, on espère que la Black Library renouvellera l'idée avec d'autres légions tant le tout est agréable à lire et peut se présenter comme un roman "découverte" d'une légion, voir d'un auteur.