Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Waiting Death par Maestitia

Publié le Dimanche 6 avril 2014 | 6 révisions avant publication | 1 correction après publication

Colonel Straken, leader du Second régiment Catachan de la Garge Impériale, où plus communément appellé Iron Hand du à son bras bionique, fait partie des légendes de la Garde Impériale tout comme le Commissaire Yarrick ou encore Ursarkar Creed pour ne citer qu’eux. S’il y a bien une trinité de personnages qui ne vous laissera pas indifférent, ce sont bien eux.
Quelle joie fût la mienne lorsque j’ai découvert cet Audio. J’avoue ne pas l’avoir écouté immédiatement, mais la récente sortie de Straken, m’a redonné le goût du bon Catachan dopé à la testostérone.

Catachan est un, sinon le, monde le plus hostile de l’Imperium. Cette planète a évolué et s’est développée avec une dangerosité peu commune, tel un climat tropical imprévisible, avec des insectes extrêmement vénéneux, des fauves immenses ou encore des monstres aquatiques aux écailles impénétrables. Et bien sachez que même sur ce monde sans pitié, des régiments de la Garde Impériale demeurent.
C’est un premier point qu’il faut préciser afin de mieux comprendre, mais surtout, de mieux apprécier le personnage de Straken. Je ne vous recommanderai jamais assez de vous intéresser au fluff avant chaque nouvelle lecture, pour ne rien rater.

Dans Waiting Death, nous suivons le Colonel Straken ainsi qu’une partie de son régiment Catachan à travers la jungle de Borealis IV à la recherche du reste des troupes impériales, elles aussi déployées sur la planète. Les deux régiments ayant été séparés suite à la rencontre de mutants dans la forêt, Staken et son 2nd de Catachan se retrouvent alors dans un village d’autochtones bien trop paisible.

Premier bon point à noter, l’ambiance sonore. L’Audio débute immédiatement par des sons de jungle discrêts, mais suffisamment prononcés pour que l’on se sente en pleine jungle tropicale. Cette ambiance sera quasiment la même du début jusqu’à la fin et permettra une parfaite immersion pour son auditeur.
On part avec une base vraiment solide du point de vue du format Audio, car on nous réunit ici un Colonel qui baigne dans son élément.

L’histoire quant à elle est vraiment captivante. En effet, en début d’Audio, Steve Lyons suit un fil narratif assez classique et prévisible. Néanmoins, plusieurs retournements de situation nous feront douter quant à la finalité de cette aventure. Ici, Straken devra affronter ses propres hommes, mais pour quelle raison ? Qui est-ce qui peut bien briser la raison d’un Catachan ?
Voici encore un belle réussite. Nous suivons les observations de Straken parmi ces villageois avec méfiance, car tout comme lui, beaucoup d’éléments semblent trop flagrants pour être authentiques.

Avec Straken au commande, on pourrait s’attendre à une action omniprésente. Et bien pas du tout. Certes, des affrontements auront lieu durant l’aventure mais ce n’est définitivement pas le point fort de Waiting Death. C’est ce paradoxe que je trouve savoureux, et bien que j’ignore si cela a été fait intentionnellement ou pas, le Colonel Straken brillera bien plus par ses réflexions et sa morale que par la force brute de son bras bionique. Car oui, Straken est un génie militaire au même niveau qu’une force de la nature. Merci Steve Lyons.

Outre un scénario captivant, la véritable valeur ajoutée de cet Audio est pour moi la voix de Toby Longworth. Il offre à Straken une voix puissante, des sons guturaux et sublime l’humour dépeint par Lyons. C’est l’une des interprétations les plus pertinentes de tous les Audios qui ont pu me passer entre les mains.
Pour couronner le tout, l’Audio est narré tout du long à la première personne : Jackpot !
On embarque donc sans hésiter dans les pensées de notre héros, poussé par une voix charismatique et un humour colérique délectable.

Malgré tout, l’aventure de Straken ne sera que très peu ponctuée de dialogues, misant absolument tout sur le Colonel bien que d’autres personnages auront eux aussi droit à leurs répliques.
Il faut voir cet Audio comme un journal de bord ou mieux encore, un rapport de mission. On pourrait se plaindre d’avoir si peu d’interaction, mais cela augmente le degré d’immersion dans le personnage. Un mal pour un bien.

Cerise sur le gâteau, l’auteur fera à plusieurs reprises des liens avec le fluff de Straken ou simplement le background des Catachans comme le lien impressionnant qui lie le Colonel à ses hommes ou encore sa lame Catachan, the Fang (le Croc), dont il ne se sépare jamais.

Les plus

  • Le doublage de Straken par Toby Longworth sans faille.
  • Une ambiance de jungle tropicale immersive.
  • Un Colonel Straken surprenant.
  • Des liens avec un fluff déjà existant.
  • "My knife. My Catachan Fang. Half a meter of cold steel, its gleam dull through a lifetime of use, but still the most precious thing in a damned world to me.".

Les moins

  • Peu d'interactions ou de dialogues.
  • Une action banale.
  • Un twist final un peu brutal.
5/5
Un Audio captivant à l'ambiance jungle Catachan unique et porté par un Colonel Straken bien plus intelligent qu'il n'y parait. Le tout est mené par un parfait doublage qui immergera les plus réticents.