Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation

Critique de The Caged Wolf par Maestitia

The Caged Wolf Par Ben Counter

 — Maintenant, Griffes Sanglantes, brisez-les !
Les tirs leur passaient au-dessus de la tête. À présent, les frères de Stonetongue bondirent sur leurs pieds et chargèrent alors que les explosions de leur pistolet bolter les suivaient. Plusieurs parmi les Griffes Sanglantes jetèrent leurs grenades à fragmentation qui alla éclater en un explosion de shrapnel étincelant. Au moment où les jeunes guerriers frappaient, les tau se remettaient tout juste sur pied.
Peu de tau avaient l'occasion de faire feu, ne serait-ce qu'un seul tir. Les drones d'attaque firent tomber plusieurs Griffes Sanglantes, mais il n'y avait rien qu'Ulrik puisse faire contre cela. Ils devaient faire confiance en leur équipement pour les préserver sains et saufs durant ces quelques secondes périlleuses et s'assurer de récolter le patrimoine génétique de ceux qui tomberaient.
Stonetongue s'accroupit près de la barricade et bondit au-dessus du chef d'escouade tau qui était identifiable par son armure rouge et turquoise. Stonetongue l'écrasa au sol en enchaînant avec un coup d'épée énergétique vers le bas. Dans le flash de l'arme, Ulrik put distinguer les silhouettes des autres Griffes Sanglantes qui bondissaient dans la mêlée.
Cela ne prit que quelques secondes. Les loups déchiraient tout sur leur passage. Chaque guerrier tau devenait un soldat mort au moment où il se risquait à ne plus viser son ennemi. Ils ne pouvaient rien faire au corps-à-corps contre les Space Wolves. Les membres furent séparés de leur corps, tandis que les poitrines étaient éventrées par les coups d'épées tronçonneuses. Le cadavre du chef d'escouade était presque oblitéré, gisant seul tel un tronc statique que le champ de la lame énergétique à travers la chair et les os, avait déchiré sans difficulté.

La Treizième Grande Chasse, épisode numéro deux. Me voilà de retour avec la seconde nouvelle de la série Space Wolf de la Black Library. Initialement lancé en Août dernier, ce format a su capter mon attention car la nouvelle permet une lecture rapide et son histoire est aussi terriblement intrigante.

J'avais parsemé ma critique précédente de quelques spoils et je me dois de vous prévenir dès maintenant que cette présente review en contiendra aussi. Donc si vous désirez garder votre virginité intacte quant aux déboires des Space Wolves dans cette série de nouvelles qui ne sera probablement éditée que dans deux ou trois réalités exceptée la notre, passez votre chemin. Pour les vrais fils de Fenris qui continueront à lire, accrochez-vous bien.

Voici un résumé de l'épisode précédent pour ceux qui sont à la traîne. La grande chasse est terminée. Tous les contingents Space Wolves retournent sur Fenris pour un grand festin durant lequel ils pourront narrer leurs aventures à tout le Chapitre. Tous sauf Logan Grimnar, Loup Suprême de la VIème se trouvant encore sur Dactyla en prise avec l'Empire Tau. Le festin débute malgré tout et se déroule bien jusqu'à ce qu'un individu mystérieux, présenté comme un guide spirituel fenrissien, monte à la tribune pour raconter son histoire. C'est en réalité la situation actuelle de Grimnar qu'il décriera à son audience. Il affirmera que la relique mystérieuse que le Loup Logan a trouvé sur Dactyla n'est autre que la dépouille du Primarque Leman Russ. S'ensuivra alors un brouhaha chaotique dans le grand hall Space Wolf. Ulrik, grand Prêtre Loup, démasquera l'imposture du démon de Tzeentch sous cette bure, mais il sera déjà trop tard. Ce dernier le narguera après avoir envoyé Njal Stormcaller dans le coma (rien que ça). Avouons que l'entrée en matière est efficace.

Dans The Caged Wolf, l'auteur nous gratifie d'un instant magique dès son introduction ; Ulrik, ne sachant quoi faire, visitera Bjorn en plein sommeil afin de lui demander conseil, lui qui est le dernier loup à avoir côtoyé le Primarque, en vain. Malgré tout la nouvelle commencera avec cette bonne idée et on aime ça. Suite à un colloque réunissant tous les gradés du Croc, Ulrik décida qu'il sera le seul à partir pour Dactyla afin d'apprendre ce qui se passe réellement, car le Chapitre n'a toujours pas de nouvelles de son Loup Suprême.

L'excuse du « Vous restez tous ici, pendant que moi et deux loups blancs, on va ramener Papa » ne m'a pas convaincu. En effet, Ben Counter utilise le prétexte du démon présent sur Fenris pour ordonner aux siens de rester unis sur la planète et de ne pas se laisser tenter par cette abomination, qui, de toute façon reviendra parmi eux pour semer la discorde. Passons. L'auteur utilise une facilité et il faudra attendre la dernière phrase de la nouvelle pour mieux comprendre le pourquoi du comment.

Mais ce que j'aime avec Ben Counter, ce sont ses scènes de combat : il n'y va jamais de main morte. Étant donné que c'est de Space Wolves dont il s'agit, cela donne toujours d'agréables moments de pulpe sanglante et de charges bestiales, en témoigne l'extrait choisi. Mais lorsqu'il y a un scénario au-dessous, c'est encore mieux !

Avec les tau sur Dactyla, la frégate d'Ulrik accompagné par des Griffes Sanglantes et des vétérans terminators dont Baldir Ours-Blanc (j'adore ce blaze — White Bear dans la version originale), se retrouveront face à une véritable armada du Bien-Suprême. Les pourparlers en orbite de Dactyla entre Ulrik et Shas’el Dal’yth Sona Malcaon (j'aime moins celui-là) auront le mérite d'exister, mais sans plus. La nouvelle étant un format court, l'histoire est relativement vite expédiée. On ne perd pas le fil, mais l'auteur nous tient la main. Nous savons tous que la diplomatie Space Wolf reste encore méconnue, personne ne s'étonnera donc que les fils de Russ parviennent à se frayer un chemin jusqu'à la surface de Dactyla moyennant quelques sauvages assauts.

Ulrik est au cœur de cette nouvelle et bien qu'il soit omniprésent on ne parvient pas totalement à s'accrocher au personnage. Comme si quelque chose de terrible allait arriver… Afin de vous expliquer mon ressenti après la lecture de The Caged Wolf, je vais comparer cette nouvelle au dernier épisode de la toute première saison de Game Of Thrones. N'ayant pas lu les romans préalablement, je ne fus pas le seul à être ébranlé par la mort d'un, voir du personnage principal. Et bien dans The Caged Wolf, Ulrik déchoit suite à un combat face au broadside tau. Combat qu'il aurait pu remporter si l'imposteur démoniaque (The Changeling, le même démon du Croc) ne s'était pas immiscé dans le combat afin d'exposer la seule faiblesse du grand Prêtre Loup et causant ainsi sa perte.

Qu'en penser me direz-vous ? Je ne saurai le dire. Est-ce que tonton Ulrik est au Valhalla ? Est-ce que Logan Grimnar a bel et bien découvert le cadavre du Père-de-Tous ? Toujours plus de questions mais toujours plus de suspense aussi. Le scénario est donc bien mené car je suis toujours tenu en haleine, mais j'espère de tout cœur que l'on évitera les cliffhanger classiques de dernières minutes ou un d'autres impressions de déjà-vu.

Les plus

  • L'aventure se dessine étonnamment.
  • Ulrik est au centre de l'intrigue.
  • Les combats sont toujours aussi jouissifs.
  • De nouveau un climax final remarquable.
  • Une attente se créée.

Les moins

  • L'auteur use de facilités déconcertantes.
  • Une attente se créée.
5/5
The Caged Wolf est un second épisode qui accrochera son lecteur grâce à ses questions plus intrigantes les unes que les autres et par la force de ses combats fenrissiens. On passera outre les facilités employées par l'auteur pour n'apprécier que le suspense et l'action de cette nouvelle. La suite ! Vite !
Si vous avez aimé :
Donnez votre avis :