Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Nécron

The World Engine

For months, the World Engine has blazed a trail across the Vidar sector, destroying planets and devastating every fleet sent to destroy it. Now, the Astral Knights Space Marine Chapter enact a daring plan to get to the heart of the mighty edifice and bring it to an end. Crashing their battle-barge into the Wolrd Engine, they land upon its surface, seeking its heart. Confronted by sinister necrons, the fate of the Astral Knights hangs in the balance, along with the lives of untold billions.
2.5/5

Nouvelle déception pour une série en dents de scie. The World Engine n'a rien à offrir et est une opportunité ratée de voir un Chapitre méconnu comme les Astral Knights s'opposer aux nouveaux Nécrons.

Veil of Darkness

Audio Drama : 75min
++‘Life signs stable.’ ‘He looks… troubled.’ ‘Many going through sus-an membrane coma experience discomfort as part of the revivification process.’ ‘Do you think he’s reliving what happened to him on Damnos?’ ‘Perhaps, it would be his last memory before slipping into a coma.’ ‘I cannot imagine that would be a pleasant experience. That thing very nearly cut him in half.’ ‘He endures, and will rise again.’ ‘You’re confident about that?’ ‘Yes.’ ‘And what about the state of his mind? Will that be intact?’ ‘I… cannot answer.’++.

Spear of Macragge

With Captain Sicarius laid low and defeat looming, the Ultramarines rally behind Chief Librarian Tigurius to try and save the world of Damnos from the necrons. As the legendary tank commander Antaro Chronus engages the necrons in a massed armour battle on the plains of the deadly world, Tigurius and his followers make a desperate attempt to win the war once and for all.
3.5/5

Cette nouvelle nous offre enfin l'occasion de clore La Chute de Damnos en nous procurant des scènes riches et marquantes concernant une véritable défaite de l'Adeptus Astartes.

Le Marteau & l'Enclume

Les Soeurs de Bataille sont les plus fidèles servantes de l’Empereur, des guerrières terrifiantes, et les garantes de la pureté de l’Imperium. Quand l’avant-poste de l’Église Sanctuary 101 subit une attaque, les Soeurs interviennent avec rapidité et efficacité. Mais elles se retrouvent confrontées à une terrible et ancienne race extraterrestre : les impitoyables Necrons. Alors que des vagues de créatures métalliques s’abattent sur le bastion Impérial, il devient évident que perdre cette bataille ne peut signifier qu’une seule chose : l’annihilation.
4/5

Le Marteau et l'Enclume est un roman qui mérite d'être lu. Son histoire est pertinente de par son lieu, de par ses héroïnes ainsi que par ses ennemis. On retrouve tous les bons ingrédients pour créer un bon récit 40k avec en vedette l'Adepta Sororitas au côté de Nécrons passionnant...

La Chute de Damnos

Lorsque Damnos est frappée par des tremblements de terre aux proportions cataclysmiques, une ancienne force est tirée de son sommeil. Dans les tréfonds de la planète, les nécrons s’animent pour décimer la population humaine. Tout semble perdu, mais le salut viendra des cieux... Les Ultramarines bravent un formidable barrage d’artillerie afin de déployer leurs forces sur Damnos. Ils sont menés par deux guerriers de légende – le capitaine Cato Sicarius et le Maître Archiviste Tigurius. Ils sont le dernier espoir de survie de la planète face à des ennemis impitoyables, mais des tensions au sei...
2/5

Il y avait tout pour faire de ce roman un incontournable d'Ultramar, mais des mauvais choix d'écriture plombent littéralement le récit malgré de très bonne idées.

Dead Men Walking

When the necrons rise, a mining planet descends into a cauldron of war and the remorseless foes decimate the human defenders. Salvation comes in an unlikely form – the Death Korps of Krieg, a force as unfeeling as the Necrons themselves. When the two powers go to war, casualties are high and the magnitude of the destruction is unimaginable.
3.5/5

Ce roman souffre de beaucoup de maladresse dans son scénario, mais l’atmosphère y est génialement dépeinte. Bien qu’un peu longué, il saura ravir les adeptes de ce style narratif. Un bon récit pour les fanboys de la Death Korps.

Nightbringer

Uriel Ventris, fraîchement promu capitaine des Ultramarines, est chargé d’enquêter sur Pavonis, une planète impériale victime de désordres civils et de raids perpétrés par des pirates eldars. Mais tout n’est pas si simple qu’il y paraît, de sorte qu’Uriel et ses alliés sont entraînés dans une course contre la montre pour détruire un mystérieux ennemi avant que la planète ne soit sacrifiée pour sauvegarder l’Humanité.
3.5/5

Nightbringer est un bon premier tome qui ne satisfera pas le lecteur dans son entier, mais l’on aperçoit déjà un certain potentiel de l’auteur pour donner des couleurs aux personnages.