Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Romans - Space Marine Battles

Calgar's Siege

Marneus Augustus Calgar is the Lord of Ultramar, one of the greatest realms of the Imperium. As Chapter Master of the Ultramarines, he leads one of the most prestigious and powerful Space Marine Chapters devoted to the defence of Mankind. In him, the blood of the Primarch Guilliman runs still. When Calgar receives a summons to the world of Zalidar he is unaware, as are the world's inhabitants, that it is under attack by the Ork Warlord Brug. When his vessel is shot down, Calgar and his Honour Guard must trek across Zalidar's jungle through ork-held territory to reach the city of Zalathras. ...

Storm of Damocles

With the Tau Empire at war with the Imperium in the Damocles Gulf, a Deathwatch kill-team seize their opportunity to deal with a new threat posed by the tau: the mighty Stormsurge ballistic suit.

The World Engine

For months, the World Engine has blazed a trail across the Vidar sector, destroying planets and devastating every fleet sent to destroy it. Now, the Astral Knights Space Marine Chapter enact a daring plan to get to the heart of the mighty edifice and bring it to an end. Crashing their battle-barge into the Wolrd Engine, they land upon its surface, seeking its heart. Confronted by sinister necrons, the fate of the Astral Knights hangs in the balance, along with the lives of untold billions.
2.5/5

Nouvelle déception pour une série en dents de scie. The World Engine n'a rien à offrir et est une opportunité ratée de voir un Chapitre méconnu comme les Astral Knights s'opposer aux nouveaux Nécrons.

Malodrax

Retenu prisonnier pendant des années par les Iron Warriors, Le Capitaine Danarth Lysander regagne Malodrax à la tête d’une force d’assaut Imperial Fists, pour se venger de ses tortionnaires. Quel marché a-t-il conclu pour s’échapper de ce monde qui était devenu sa prison, et comment pourra-t-il cacher son terrible secret à ses frères de bataille?.

Pandorax

Dans le système de Pandorax, sur un monde hostile nommé Pythos, un secret resté enseveli durant des millénaires vient d'être découvert… Ignorant tout de cette menace, les soldats du 183e Catachan, stationnés sur Pythos sous le commandement du colonel "La Mort" Strike, se trouvent soudain assaillis par les forces du Chaos. Des milliers de démons assombrissent le ciel, et nul autre que le Warmaster Abdaddon en personne mène cette attaque. Face à la Death Guard et la Black Legion réunies, les Catachans semblent condamnés, jusqu'à ce que surgisse leur salut sous la forme du chapitre des Dark An...

La Mort d'Integrity

Après avoir traqué un essaim de genestealers à travers tout le secteur, le Maître de Chapitre Caedis, des Blood Drinkers, est contraint de demander le support de ses alliés des Novamarines pour détruire le space hulk « La Mort d’Integrity », à bord duquel se sont réfugiés les terribles aliens. Mais avant que les Space Marines n’aient eut l’occasion de faire feu, ils se voient confiés une mission secrète par l’Adeptus Mechanicus. Une fois à bord du vaisseau maudit, et avec des ennemis prêts à lui sauter à la gorge au moindre faux pas, Caedis devra faire un choix entre une victoire glorieuse ...
4.5/5

Guy Haley m’a fait redécouvrir les récits dans les Space Hulks en apportant une nouvelle dimension. Une approche plus subtile, entre enjeux et révélations, rafraichissant la série SMB de nouvelles idées.

La Mort d'Antagonis

Les Black Dragons arrivent sur la planète Antagonis, où ils ont été appelés pour faire face à une menace morte-vivante. Pour faire face à cet ennemi exceptionnel et sauver les habitants d’Antagonis, les Black Dragons doivent joindre leurs forces avec celle de l’Inquisiteur Werner Lettinger et un contingent de Soeurs de Bataille. Les Space marines apprendront bientôt que les forces du Chaos sont derrière cette épidémie mortelle, et qu’il ne fait pas bon se trouver sur le chemin des Puissances de la Ruine.
4/5

On alterne de façon équilibrée entre un plan astral chaotique et le fluff d'un Chapitre dont il y avait tout à écrire et dont il reste encore beaucoup à dire. Une réussite.

Le siège de Castellax

Les Iron Warriors sont passés maîtres dans l’art du siège et sont capables d’infliger à leurs adversaires un déluge de feu impitoyable. Sur Castellax, le techmancien corrompu Andraaz continue à ériger son empire personnel, au moment même où une formidable Waaagh! ork s’apprête à envahir le système. Andraaz continue à pousser ses esclaves à remplir leurs quotas de production afin de fournir le matériel nécessaire aux innombrables soldats de sa légion. Bien que leurs murailles soient résistantes, et les défenses prêtes, combien de temps la planète va-t-elle pouvoir résis...

Colère d'Acier

Après des décennies passées au service du dieu du Chaos Slaanesh, la caste dirigeante du sub-secteur Contqual a finalement condamné son peuple à la damnation : des hordes de démons et autres horreurs se sont déversées d’une faille dans la réalité et forcent les habitants de la planète à s’adonner à des actes de dépravation de plus en plus extrêmes. La responsabilité de mettre fin à cette insulte à l’Empereur revient au chapitre des Iron Hands. Sans pitié, et avec la rage au coeur, ils purifieront la planète Shardenus quoi qu’il arrive, et décideront du destin de ses milliards d’habitants.
4.5/5

Chris Wraight nous offre un ouvrage de qualité sur un chapitre sous exploité. De quoi encore une fois, prouver que la série des SMB à de beaux romans devant elles.

L’Architecte du Destin

Les space marines sont un rempart contre les ténèbres, mais sur de nombreux champs de batailles, ils ne sont qu’un pion sur l’échiquier du Tisseur de Destins. Depuis le monde maudit d’Ilissus jusqu’aux frontières même de l’OEil de la terreur, différentes factions s’affrontent et mettent en action le plan que l’Architecte du Destin a créé il y a des milliers d’années de cela. Mais malgré toute sa puissance, même lui ne peut prévoir toutes les issues possibles….
3.5/5

Peu fan des romans SMB il m’est difficile de rester objectif, mais il reste l’un des meilleurs que j’ai pu lire. Un bon roman donc, mais qui souffrira de sa trop grande homogénéité.

Pages