Le ReclusiamCritiques des publications et Ebooks Warhammer 40 000 de la Black Library
Navigation
Navigation

Critique de Trial by Blood par Priad

Publié le Samedi 16 mai 2015 | 5 révisions avant publication | 1 correction après publication

 — Je suis d’accord. Tu nous as tous damnés avec tes actes, ajouta Orloc, Seigneur Blood Drinkers.
 — Arrogance et soif de sang sont les seuls cadeaux que tu n’es jamais apporté à cette fraternité, dit Geron.
 — Et j’ai pour vous un autre cadeau, cracha Seth. Descendez le réclamer !
 — Assez, s’écria Dante abattant sa main sur la balustrade, la pierre craquelant sous la pression. Tu as dit ce que tu avais à dire Seth. Il est maintenant temps pour toi de nous écouter.
Dante se tourna vers Techial. Le Maitre de Chapitre des Disciples of Blood approcha du pupitre orné se trouvant au dessus de l’étage de l’amphithéâtre. Techial avait été nommé Chroniqueur de l’évènement. Il était en charge de poser des mots sur les péchés de Seth, de détailler les actions qui avaient amené ce Flesh Tearer à être dans une telle situation.
Techial se posa derrière le pupitre avant de déplier un parchemin.
 — Gabriel Seth, tu te trouves aujourd’hui devant nous comme un fils brisé, un orphelin sans frère. Dans cet endroit, les liens de sang et la loyauté n’ont aucun pouvoir, il lu à haute voix emplissant la salle d’un sombre tempo. C’est ici que tu vas être jugé.

Alors que je n’en pouvais plus d’attendre la sortie VO de Sons of Wrath déjà annoncé lors du BL Live 2012, J’ai bien du me résigner à me tourner vers Trial by Blood afin de patienter et remonter un peu mon moral en manque de Flesh Tearers. Andy Smillie est devenu en quelques années l’écrivain spécialisé dans ce Chapitre. Bien sûr, il lui arrive d’écrire sur les Blood Angels comme avec Astorath the Grim : Redeemer of the Lost, ou encore The Heralf of Sanguinius, mais c’est définitivement l’instabilité des Flesh Tearers qui semble l’inspirer le plus. Il est donc inutile de présenter cet auteur qui a su donner vie à des personnages comme Amit ou Seth. Il est d’ailleurs dommage que rien de son cru n’est encore été édité en français.

Je me suis donc tourné vers cet ouvrage après avoir réalisé qu’il me faudrait vendre mon deuxième cœur pour pouvoir mettre la main sur la première version de Sons of Wrath, la préquelle à l’excellent Flesh of Cretacia. Mettons donc de côté mon excitation à l’idée de vous faire la critique de ce roman et concentrons-nous plutôt sur celui qui nous intéresse aujourd’hui. Pourra-t-il satisfaire un féru de Flesh Tearer comme moi ?

Et bien la réponse n’est pas si simple, car Trial by Blood n’est autre qu’un recueil de nouvelles déjà publiées en format ebook/audio dans lequel l’auteur a inséré une petite trame afin de toute les réunir et donner un peu plus de consistance et de goût à ce plat réchauffer. Seth est personnage que j’affectionne particulièrement et ses différentes apparitions sont souvent très intéressantes. En tant que lecteur il arrivera que nous approuvions ses actes alors qu’à certains moments sa cruauté vous fera le détester. C’est donc un héros pour lequel Andy Smillie se plaît à lui donner un rôle d’antihéros, ajoutant pas mal de profondeur à sa psychologie de Space Marine. La grandeur de ses actes n’a d’égal que sa cruauté et son indifférence face à la pitié. C’est la raison pour laquelle il ne fait pas l’unanimité au sein des Blood Angels et ce que l’auteur se propose de nous décrire ici est son procès.

Sur le papier l’idée est originale. En utilisant des nouvelles, eshort et autres scripts d’audio drama sur ce personnage en tant que flash back, Andy nous dressera son portrait avant d’inclure des passages inédits pour nous montrer l’avancée du procès. Le début dudit procès ouvrira le roman avant d’enchainer sur du contenu connu (pour les plus assidus), comme Know Thyself, Blood in the Machine, The Stromark Massacre, avant que nous retournions à la cour pour comprendre comment les implications de ces histoires vont avoir un impact sur le jury. Héros de guerre ou bien Space Marine ivre de violence ? Il vous faudra le lire pour le savoir, mais j’ai apprécié que les nouvelles soient majoritairement bien placées.

C’est avec Beneath the Flesh, Torturer’s Thirst et Death’s Shepherd que nous poursuivrons, elles aussi des nouvelles déjà parues il y a de cela plus d’un an. Je ne vous donnerai pas plus de descriptions concernant ces histoires comme les critiques sont disponibles. Le retour au procès se fera toujours avec grand plaisir, tout d’abord car cela restera le seul contenu inédit mais surtout parce que l’on désirera vraiment connaitre l’argumentaire des deux parties. Dommage néanmoins que l’auteur ne se soit pas donné la peine d’écrire plus comme les 4 actes nommés The Trial of Gabriel Seth ne dépasseront pas la vingtaine de pages au total. Il faudra aussi reconnaitre le manque d’homogénéité du tout, certaines nouvelles étant bien plus longues et pertinentes que d’autres. Immortalis et The Quikening resteront assez inutiles en comparaison de Astorath the Grim : Redeemer of the Lost et Gabriel Seth : The Flesh Tearer qui auront une réelle importance dans la décision finale du conseil.

C’est donc vraiment un jugement en demi-teinte pour moi car le peu d’inédit n’est même pas assez exploité tandis que j’eus un plaisir certain à relire les nouvelles du maître des Flesh Tearers, pour la première fois en version papier. L’ouvrage est clairement dispensable pour les lecteurs suivant les sorties de l’auteur régulièrement car ça manque de neuf. Par contre, si vous n’avez jamais rien lu d’Andy et souhaitez découvrir la mentalité de ce Chapitre si particulier et comprendre leurs méthodes de fonctionnement, Trial by Blood devrait vraiment vous ravir tant la diversité de son contenu est très appréciable.

Les plus

  • La variété des histoires sur les Flesh Tearers.
  • Seth, mais aussi beaucoup d'autres personnages.
  • Une idée originale et neuve d'inclure du vieux avec du neuf.
  • L'envie de connaitre le jugement qui va s'abattre sur Gabriel Seth.
  • Une parfaite lecture pour les curieux des Flesh Tearers.

Les moins

  • Certaines histoires sans aucun rapport avec le procès (hors sujet).
  • Des actes sur le procès de notre héros bien trop courts.
3.5/5
Difficile de noter un roman qui mérite ses 5 étoiles pour les lecteurs ne connaissant pas le travail d'Andy Smillie, mais qui sent le réchauffer pour les autres. Pourtant, inclure le jugement de Seth fut vraiment une riche idée, mais les plus détracteurs d'entre-vous ne se satisferont pas de ces passages trop courts pour approfondir la question. Choisissez votre note !